Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TF1 fonde sa communauté perso

18/05/2006 - par Amaury de Rochegonde

La Une lancera en juin un site Internet consacré aux contenus musicaux et vidéo des internautes. Une chaîne suivra à la rentrée. Nom de code : le.buzz.

Patrick Le Lay, invité le 12 mai de l'Electronic ­Business Group au ­cinéma Max Linder, à Paris, n'a pas soufflé mot de ses projets. Interrogé sur son développement en matière de « contenus autoproduits » et de jeux, le PDG de TF1 a estimé « pas équitable » de répondre en présence des patrons de Vivendi et de M6, ses concurrents. Tout juste a-t-il consenti à lever un coin du voile sur sa stratégie : « Il faut adapter les programmes aux écrans. Notre métier est de créer de nouveaux produits pour de nouveaux terminaux. Y a-t-il un modèle économique là-dedans ? Ce n'est pas sûr. Mais si nous n'y allons pas, on pourrait nous le reprocher. »

Assurer la relève des audiences

Le 22 février, il avait été nettement plus disert devant les analystes ­financiers. Sous le surprenant vocable Atawad, pour « any time, any where, any device » (« n'importe quand, n'importe où, n'importe quel canal »), il avait présenté une innovante stratégie de diversification dans le jeu multimédia (Play One) et, sous le nom de code « le.buzz », dans les blogs et la musique afin de « créer une communauté Web 2.0 » à destination des 15-34ans. Dans l'esprit du patron de TF1, il s'agit de « mettre le booster » sur les nouveaux supports et technologies afin d'assurer la relève des audiences de TF1.

En juin, selon nos informations, le groupe s'apprête à lancer son site ­le­.­buzz, qui reste un nom de code, pour accueillir de « nouveaux formats pluri-audiovisuels ». En clair, c'est une plate-forme communautaire de blogs vidéo et de contenus musicaux que TF1 est en train de construire à destination de tous les supports : I-pod, console de jeux, téléphone mobile, etc. Sans oublier la télévision, puisqu'il est prévu, à la rentrée, de lancer sur le câble et l'ADSL une chaîne qui exploiterait les meilleurs contenus vidéo des ­internautes. Des ­applications inter­actives sont par ailleurs envisagées. À la tête du projet : Olivier Abecassis, directeur des nouvelles technologies de TF1.

Une telle stratégie ressemble un peu, à l'échelle du PAF, à celle développée par Rupert Murdoch, qui a racheté l'an dernier pour 580 millions de dollars MySpace.com, une plate-forme communautaire qui compte, avec 50 millions de membres, parmi les trois sites les plus visités aux États-Unis. En France, le terrain est pour l'instant ­occupé par Skyrock, qui affiche 4,7 millions de blogs et vient d'être rachetée par Axa Private Equity, alléché par ce qui représente « 10 % du marché mondial des blogs », selon Dominique Senequier, sa présidente du directoire. Pour l'heure, le site n'offre encore qu'une petite vitrine de blogs vidéo. Mais TF1 assure avoir, lui, la maîtrise de la prestation technique via Dailymotion, qui permet d'ingérer une grande quantité de vidéos. La perspective d'une TV « perso » packagée et promue par la Une est évidemment un avantage compétitif.

« C'est la grande tendance du moment, confirme Philippe Bailly, président de NPA Conseil. On le voit aux États-Unis avec les sites brightcove.com ou ­yourtube.­com. La vidéo de l'imitation de Bush par un humoriste a été visionnée plusieurs millions de fois en un week-end. La limite, c'est quand on recense autant de gens qui mettent en ligne que de gens qui regardent. Il y a un risque de lassitude. Car pour qu'il y ait un média, il faut un public. » Une chose est sûre : TF1, qui n'affichera sans doute pas sa marque dans cette plate-forme communautaire, sera alors plus proche de la vidéo amateur que du média de masse.

Envoyer par mail un article

TF1 fonde sa communauté perso

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.