Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Ina.fr dans le grand bain de l'audience

15/06/2006 - par Amaury de Rochegonde

Le site, qui attire 250 000visiteurs par jour, cherche une régie et s'apprête à produire des contenus propres. Comme un vrai média.

Nul n'ignore plus le succès ­d'ina.­fr, le site des archives numérisées des télévisions et radios de service public, dont l'audience a pu atteindre 1 million de connexions en une seule journée. Depuis, et sans campagne de publicité, il affiche ­encore 500 000pages vues par jour et 250 000visites. Un succès grand public qui a conduit l'Institut national de l'audiovisuel (INA) à lancer un appel d'offres pour doter son site d'une régie publicitaire. Lagardère Active Publicité, Adlink, France Télévisions Publicité, AOL et IP seraient intéressées.

« Pour des gens dont le quotidien a été marqué pendant des années par deux chaînes publiques, les archives correspondent à une réelle attente, estime Roei Amet, responsable des éditions du site. Le grand public est d'ailleurs très transversal en termes de classe d'âge et de milieu social. » Les contenus les plus téléchargés ? Les Shadoks, Mai-68 et Sylvie Vartan.

La question des droits d'auteur

Le site met aussi en avant des archives sélectionnées selon l'actualité du jour - comme la Coupe du monde de football - et annonce la production de contenus audiovisuels ­exclusifs : « Nous voulons diffuser régulièrement des contenus en première exclusivité sur le site », souligne Roei Amet.

Concernant les archives, si 10 % d'entre elles sont déjà numérisées, ce qui représente au total près de 10 000 heures d'émission de télévision et de radio, 1 % seulement sont mises en ligne. Le chantier de restauration et de numérisation se poursuivra jusqu'en 2015, avec 5 000 heures de programmes supplémentaires par an.

Reste à régler la question des droits d'auteur : les accords collectifs avec les sociétés de droits sont acquis, mais les journalistes - qui ne sont pas considérés comme des auteurs - pourraient aussi percevoir quelque chose. « Nous sommes en cours de négociations », lâche le responsable de l'INA, qui reconnaît également des discussions avec les chaînes privées pour intégrer leurs archives.

Envoyer par mail un article

Ina.fr dans le grand bain de l'audience

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.