Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La nuit tombe sur Macha

22/06/2006 - par Anne-Lise Carlo

Après vingt-neuf ans d'antenne, l'émission nocturne de France Inter Allô Macha ne sera pas reconduite à la rentrée. La fin d'un genre, la radio-confidence, qui anime la nuit des « sans-sommeil » ?

Bonsoir, c'est Macha. Je vous emmène au fond de la nuit, au fond des mots. » Minuit à peine, sur France Inter. Macha Béranger entame une heure de dialogue en direct au téléphone avec tous les « sans-sommeil »... Depuis vingt-neuf ans, sa voix rauque et suave règne sur les ondes nocturnes de la station. Le 28 juin prochain, le micro va pourtant lui être coupé. « Il faut changer certaines formules », explique Frédéric Schlesinger, le directeur général de la radio, qui reconnaît avoir reçu une centaine de lettres, dont la moitié de protestation. Les 150 000 « sans-sommeil » accros à Macha Béranger (0,1 % d'audience cumulée) sont perdus, déçus et ils le disent au micro d'Allô Macha depuis plusieurs semaines. « Macha, vous êtes ma bonne fée », « Vous m'avez sauvé la vie »... « Le véritable impact de l'émission, je le mesure maintenant, explique l'animatrice, émue. Beaucoup de gens m'appellent alors que, jusque-là, ils m'écoutaient sans oser franchir le pas. »

Cet élan de soutien révèle au grand jour le public de ces émissions radiophoniques nocturnes. Un public fidèle car, d'une année sur l'autre, les audiences de ces programmes varient peu. Résultat, ces voix de la nuit s'installent souvent dans la durée, devenant des institutions. Plus de trente ans d'antenne pour Georges Lang sur RTL qui, durant trois heures de Nocturnes, fait partager sa passion pour la musique country et les standards américains (l'audience de l'émission n'est pas communiquée par la station).

Une audience non prise en compte

Même ancienneté ou presque pour Macha Béranger tandis que la psychologue Caroline Dublanche en est à sa septième année sur Europe 1, où elle rassemble, entre minuit et 2 heures du matin, 166 000 auditeurs (audience cumulée : 0,3 %). Une longévité qui s'explique aussi par un enjeu d'audience moindre à ces heures tardives (entre minuit et six heures du matin) : les scores d'écoute de ces programmes ne sont pas pris en compte dans l'audience globale des stations. « Donc, si France Inter va mal, je ne suis pas responsable », souligne Macha Béranger, agacée.

Ces émissions de dialogues nocturnes seraient-elles passées de mode ? Frédéric Schlesinger indique qu'il mettra à la place d'Allô Macha, de 23 h à 1 h du matin, une « libre antenne d'adultes, sociétale pour citoyens du monde ». Sur RTL, cela fait longtemps que l'on préfère parler musique aux noctambules. Mais sur Europe 1, on y croit encore. À l'instar de Macha, Caroline Dublanche est au micro, elle aussi, pour soigner les âmes des auditeurs. « Tout du moins pour les faire parler, explique-t-elle. Parce que lorsque l'on va mal, la nuit, on va encore plus mal. » Pour la psychologue, il n'y a pas d'exhibitionnisme à venir raconter au micro ses problèmes de couple ou de travail : « L'avantage de la radio, par rapport à la télévision, c'est que l'on ne donne pas à voir mais à entendre. Les gens s'écoutent. La nuit, ils ont enfin le temps. » L'avenir de son émission ne semble en aucun cas menacé : « Je pense au contraire être en plein dans le slogan de la station " Parlons-nous ". » Alors chaque nuit, les auditeurs s'y racontent. « Et ce ne sont pas tous les paumés de la terre qui appellent », revendiquent les deux animatrices d'Europe 1 et de France Inter. Adolescents en crise, étudiants insomniaques, quadragénaires en plein doute ou retraités en pleine forme, leur public est assez éclectique. « Ce que veulent mes auditeurs, c'est avant tout de l'amour. Je n'ai pas de diplôme, je ne suis pas psy, mais je sais aimer », lance Macha. Une heure du matin, au studio 134 de la maison de la Radio, celle qui n'a pas vraiment l'intention de se taire souffle son mot d'adieu habituel : « À tout de suite... Vite... »

Envoyer par mail un article

La nuit tombe sur Macha

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.