Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'inexorable ascension des gratuits d'information

21/09/2006 - par Muriel Signouret

La dernière étude d'audience de la presse quotidienne (Epiq), publiée le 21 septembre, confirme le succès des quotidiens gratuits - 20 Minutes passe ainsi devant Le Monde -, et le maintien de la presse régionale.

Encore un miniséisme dans le monde de la presse quotidienne : un gratuit, 20 Minutes, est passé devant Le Monde en termes d'audience. Selon la dernière étude de la presse d'information quotidienne (Epiq) sur la période juillet 2005-juin 2006, 20 Minutes compte 1,998 million de lecteurs, en hausse de 6 %. Soit 200 000 lecteurs de plus que Le Monde, qu'il talonnait lors de la première vague de cette étude, en mars 2006. « Notre progression sera encore plus importante en mars prochain, quand l'étude prendra en compte notre édition de Strasbourg lancée en septembre 2005, affirme Pierre-Jean Bozo, le PDG de 20 Minutes. Sans compter que nous allons passer à 870 000 exemplaires le 2 octobre prochain, en réajustant [à la hausse] notre diffusion sur Paris. » De quoi aussi creuser l'écart avec Metro, autre quotidien gratuit, qui figure à la cinquième place des quotidiens les plus lus, dans un classement toujours dominé par les deux titres du groupe Amaury, L'Équipe et Le Parisien-Aujourd'hui, avec respectivement 2,425 millions et 2,116 millions de lecteurs.

Les quotidiens économiques retrouvent des couleurs

Voilà donc Le Monde relégué à la quatrième place, avec 1,798 million de lecteurs, soit 5,3 % de moins que lors de la précédente étude. Pas plus que Le Figaro (à 1,188 million, -3 %) qui avait fait peau neuve en octobre 2005, il ne semble pas avoir tiré profit de sa nouvelle formule lancée en novembre dernier... Pourtant, Stéphane Corre, le directeur général du Monde Publicité, se dit serein : « On s'y attendait puisque les deux gratuits ont augmenté leur diffusion alors que la nôtre plafonne à 313 977 exemplaires France payée, selon l'OJD 2005-2006. Nous nous réjouissons néanmoins d'avoir obtenu de bons scores sur notre cible CSP +, qui représente aujourd'hui 811 000 lecteurs, soit 1,5 % de plus que l'an dernier. » Pour Guillaume Beauquesne, le directeur du médiaplanning presse chez KR Media, « la progression de l'audience des gratuits est certes mécanique, mais il ne faut pas négliger leur croissance sur la cible stratégique des jeunes. »

Dans un contexte de baisse généralisée de l'audience des quotidiens nationaux (-1,1 %), les journaux gratuits ne sont pas les seuls à tirer leur épingle du jeu. Les deux quotidiens économiques, Les Échos (630 000 lecteurs) et La Tribune (412 000 lecteurs), enregistrent une augmentation respective de 13,9 % et de 10,8 % de leur lectorat. « Cette presse thématique ne pâtit pas de la presse gratuite, note Guillaume Beauquesne. En plus, elle bénéficie de la reprise de la croissance économique mondiale. » La presse quotidienne régionale (PQR) peut afficher elle aussi une certaine quiétude : avec 17,988 millions de lecteurs, son audience globale est plutôt stable (-0,3 %). « Son maintien, surtout en province où plus de quatre Français sur dix lisent un quotidien local, est dû à son renouvellement permanent, qui lui a permis de recruter de nouveaux lecteurs », analyse Bruno Ricard, directeur marketing du Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR). L'offensive des quotidiens gratuits sur ses terres n'a pas eu d'impact fort, sans doute en raison d'un faible taux de duplication.

Envoyer par mail un article

L'inexorable ascension des gratuits d'information

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.