Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les radios s'écoutent aussi pendant les vacances

05/10/2006 - par Muriel Signouret

Pour la première fois, Médiamétrie a publié les résultats d'audience des radios l'été. C'est mieux que prévu et la hiérarchie n'est pas bouleversée.

Petite révolution dans le monde de la radio : l'audience est désormais mesurée 365 jours par an. Médiamétrie a ainsi publié le 28 septembre les résultats de sa première enquête estivale. Pour ses 15 002interviews, l'institut a panaché résidents et vacanciers, qui sont considérés comme tels quand ils s'absentent de leur domicile durant quatre jours consécutifs au moins. Les vacanciers, plutôt jeunes et CSP +, sont un peu moins nombreux à allumer leur poste que les résidents (68,2 % en audience cumulée, contre 79,7 %) et ils l'écoutent moins longtemps (2 h 31, contre 2 h 59). Autre différence de comportement entre ces deux publics : les vacanciers préfèrent les programmes musicaux et les radios du service public, « sans doute parce que le maillage des fréquences de Radio France est mieux développé », explique Arnaud de Saint Roman, directeur des activités radio à Médiamétrie. Les résidents, eux, privilégient les programmes locaux et les stations généralistes.

Globalement, les résultats estivaux sont cohérents avec ceux observés le reste de l'année. En part d'audience, RTL reste en tête, devant France Inter, NRJ et Europe 1. Plus surprenant : le score de France Bleu, qui se place au cinquième rang, « grâce à sa forte implantation en régions », selon Valérie Debord, directrice du département radio de MPG. Pour elle, « ces résultats démontrent qu'il n'y a plus de vraie élasticité entre l'été et le reste de l'année. Du fait des RTT, qui ont plombé l'audience, l'écart est moins flagrant que ce qu'il a pu être auparavant. »

Ralentissement relatif

L'audience générale du média s'élève effectivement à 78 % l'été, soit 3,5 points de moins que sur la dernière vague avril-juin. Même si, « les résultats sont bien au-delà de ce que le marché pensait », observe Sylvain Niquet, directeur des études radio chez Carat Expert. Est-ce à dire que les investissements publicitaires, ­généralement faibles durant cette période, vont être dopés ? Rien n'est moins sûr selon Sylvain Niquet, qui rappelle que « l'annonceur ne veut pas forcément toucher le consommateur pendant cette période où l'économie est ralentie ». Et Valérie Debord d'ajouter : « Ce n'est pas la mesure qui crée la demande. »

www.mediametrie.fr

Envoyer par mail un article

Les radios s'écoutent aussi pendant les vacances

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies