Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La pierre, un sujet en béton

05/10/2006 - par Delphine Le Goff

L'immobilier est devenu une obsession nationale, relayée par les news magazines qui y consacrent nombre de couvertures. Un nouveau mensuel, La Vie immobilière, va encore plus loin dans les conseils et les cotations.

Certaines lectures peuvent s'avérer étrangement fascinantes. Telle celle du forum immobilier du site Boursorama, par exemple, pleine d'enseignements. Les internautes s'y déchaînent, comme en témoigne cette petite saynète, lue sur le site :

« - Bonjour Mme Immo. Vous venez d'acheter un petit appart' sur vingt-sept ans à 33 % d'endettement. Le bien n'est-il pas surévalué ?

- Certes, c'est un peu cher, mais c'est à moi. Marre de payer des loyers !

- Et si je vous disais que votre bien pourrait perdre 30 à 50 % de sa valeur d'ici à quelques années... Est-ce que vous me croiriez ?

- Très drôle ! L'immobilier, ça ne baisse jamais ! »

Mieux que le dernier film vu au cinéma, la rentrée littéraire ou le réchauffement climatique, l'immobilier assure des sujets de conversation aussi inépuisables qu'ensorcelants dans les dîners. Et l'on se prend à compulser fiévreusement La Vie immobilière, le mensuel que vient de lancer La Vie financière. Avec des titres comme « Trouver et financer sa résidence principale » ou « Ma maison de vacances en Corse », il occupe un terrain encore à bâtir, selon Gérard Blandin, directeur de la publication et PDG de La Vie financière. « Nous nous sommes rendu compte qu'il y avait une place à prendre entre les journaux de petites annonces et les magazines patrimoniaux qui sont sur des cibles étroites, avec des sujets comme la défiscalisation », constate-t-il. Chaque année, plus de 600 000 transactions immobilières se font devant notaire. « Et nous ­estimons à 250 000 le nombre de personnes vraiment actives dans la pierre », souligne Gérard Blandin.

Pas encore sorti et déjà 500 abonnés

Les sujets immobiliers ne manquent pourtant pas, surtout dans les news magazines, dont ils constituent les plus robustes marronniers. Ces dossiers fleuves, qui reviennent de plus en plus souvent, ne suffiraient-ils donc pas ? « Ils sont très bien faits mais limités en termes de données, estime Gérard Blandin. Ils se cantonnent souvent aux appartements, alors que notre cote couvre 1 376 villes, avec aussi bien les maisons que les appartements ou les terrains à bâtir, très importants en province. » La Vie immobilière s'intéresse également aux offres à l'étranger. Des bons plans ? « Marrakech peut paraître haut de gamme, mais un riad y coûte le prix d'un trois-pièces à Paris, indique notre journaliste expert. Moins exotique mais intéressant : Bruxelles, où l'on peut encore acheter une belle maison pour 2 000 euros le mètre carré... » En France, il faudra se lever de bonne heure pour trouver ne serait-ce qu'une masure à ce prix-là. « Le marché a flambé partout », soupire Gérard Blandin.

Venons-en donc plutôt au sujet qui passionne les foules : le marché de la pierre est-il en hausse ou en baisse ? « Immobilier : ça se calme », annonçait L'Express dans son édition du 7 octobre. « Pourtant, le patron des notaires d'Île-de-France et le PDG des agences Orpi que nous avons interrogés dans le magazine ne prévoient aucune baisse », insiste Gérard Blandin. De toute façon, même si tel était le cas, il n'a aucune inquiétude sur l'avenir de son titre. « Nous parions sur une diffusion OJD de 75 000 exemplaires d'ici à trois ans, annonce-t-il. Avant même que le premier numéro soit sorti, nous avons déjà recruté 500 abonnés. Même si le marché devait baisser, l'immobilier reste l'un des projets de vie les plus importants. » Un dernier conseil ? « En Lozère, on peut trouver des maisons à moins de 100 000 euros. » Avis aux amateurs.

Envoyer par mail un article

La pierre, un sujet en béton

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.