Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La publicité progresse, les coûts également

11/01/2007 - par Bruno Fraioli

En 2006, les chaînes hertziennes ont vu les investissements publicitaires des annonceurs progresser. Mais leurs parts d'audience continuent de baisser.

Avec une progression de 5,5 % des investissements publicitaires TV par rapport à l'année précédente, à 5,477 milliards d'euros bruts selon TNS Media Intelligence, 2006 a été un bon millésime pour les chaînes nationales. Meilleur que la stagnation observée en 2005 (+ 0,3 %). « Il faut toutefois relativiser ces chiffres car cette progression cache des augmentations tarifaires importantes, indique Régine Tournier, directrice de la télévision chez MPG. En effet, la durée de la publicité sur les chaînes hertziennes est restée quasi stable, à +0,4 %. La télévision est clairement un média inflationniste. »

MPG, filiale de conseil médias et d'achat d'espace du groupe Havas, met également en avant les coûts du GRP qui, sur les cibles commerciales, ont fortement progressé en 2006 : + 5,7 % pour les ménagères de moins de 50ans, + 6,8 % pour les 25-49 ans et + 7 % pour les ménagères avec enfants. « Si au printemps l'augmentation des tarifs était conjoncturelle, ce n'était plus le cas sur le dernier quadrimestre », estime Régine Tournier, qui craint pour 2007 une tendance au moins aussi inflationniste.

La TNT monte en puissance

TF1 Publicité a, selon l'institut Yacast, renforcé sa position de leader avec une part de marché publicitaire de 54,8 % (+ 0,4point). TF1 grappille sur tous ses concurrents, en recul de 0,1 point chacun : 23,1 % pour M6, 20,1 % pour France Télévisions (France 2, 3 et 5) et 2 % pour Canal +. « TF1, qui se trouve dans une situation très favorable, bénéficie d'une prime au leader et d'une bonne politique commerciale », poursuit l'experte de MPG.

Pour ce qui est du bilan de l'audience, le tableau est différent. Les « chaînes historiques » ont encore cédé du terrain aux « autres TV » en 2006 (lire les graphiques). Selon les observations de MPG, « ce phénomène est encore plus marqué sur des cibles commerciales comme les CSP +, où la part des autres TV approche les 15 %, révèle Régine Tournier. Ce mouvement peut s'expliquer par la montée en puissance des chaînes de la télévision numérique terrestre et la prise en compte par Médiamétrie de l'audience sur l'ADSL. 2007 et 2008 seront des années de transition » entre le primat des chaînes hertziennes historiques et l'arrivée à maturité des nouveaux entrants du PAF.

Envoyer par mail un article

La publicité progresse, les coûts également

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.