Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les ondes positives de la vogue participative

25/01/2007 - par Muriel Signouret

La dernière enquête de Médiamétrie conforte le leadership de RTL et la stabilité de RMC. Deux stations qui donnent la parole aux auditeurs. Un format dont semble s'inspirer Europe 1.

RTL a de quoi se réjouir. Les résultats de l'enquête 126 000 Radio de Médiamétrie sur la ­période novembre-décembre 2006, publiés le 18 janvier, confortent son leadership, tant en audience cumulée qu'en part d'audience, la durée d'écoute augmentant de 8 minutes en un an. Face à de tels scores, les autres stations généralistes ont du mal à résister. Sur un an, France Inter a perdu 0,2 point d'audience ­cumulée. « Mais, depuis avril-juin, nous avons gagné 1 point d'audience grâce à notre nouvelle grille mise en place en septembre », souligne Jean-Paul Cluzel, président de Radio France.

La présidentielle en ligne de mire

Europe 1, qui demeure à la troisième place du podium des généralistes, voit quant à elle tous ses indicateurs orientés à la baisse. « Pour Europe 1, 2007 commencera mieux que 2006 ne s'est terminée, promet toutefois Jean-Pierre ­Elkabbach, son président. Une grille ne se fixe plus en début de saison pour un an, elle s'adapte en fonction des réactions et de l'actualité. » Et l'actualité, c'est notamment l'élection présidentielle, favorable aux stations généralistes.

Le patron-journaliste qu'est « JPE » cédera-t-il aux sirènes de la proximité et de l'interactivité qui ont fait le succès de RTL et de RMC, laquelle a encore gagné 0,6point de part d'audience ? Comme France Info, dont l'audience s'effrite aussi (lire en page 21), Europe1 s'est construite sur le modèle d'une information pilotée par des journalistes.

Échanges et débats

À l'heure du Web 2.0 et autre journalisme citoyen, les recettes de RTL, radio dirigée depuis un an et demi par un homme rompu aux techniques marketing, semblent plus en phase avec l'exigence « participative » des auditeurs. Pour la grille de rentrée, en septembre dernier, Axel Duroux s'était d'ailleurs targué d'offrir une demi-heure d'antenne en plus aux auditeurs et il n'hésitait pas à ­affirmer que « l'interactivité va dans le sens d'une radio moderne ». Selon Valérie ­Debord, directrice du département radio chez MPG, « RTL a également ­ménagé des plages très larges, un ­modèle inspiré de RMC et qui favorise le registre émotionnel. ­Europe 1, comme France Inter, reste pour sa part sur un découpage beaucoup plus court et rythmé. »

En tout cas, le succès du format RTL semble avoir inspiré les premières modifications opérées par Jean-Pierre Elkabbach. « Nous ajoutons certains programmes afin d'être toujours plus près de nos auditeurs », explique le patron d'Europe1. Pour l'élection présidentielle, Le Club Europe 1 France 2007, inauguré le 18 janvier, se présente comme « un forum d'échanges et de débats » tandis qu'À l'air libre donnera la parole aux auditeurs. Quant à la papesse de la télé-réalité, Alexia Laroche-Joubert, elle ne manquera pas de susciter l'émotion en recueillant les confidences des auditeurs à partir du 29 janvier, de 14 h à 15 h, dans Racontons-nous.

Envoyer par mail un article

Les ondes positives de la vogue participative

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.