Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

France 2 change de pilote en plein virage

25/01/2007 - par Amaury de Rochegonde

Jean-Baptiste Jouy, directeur des programmes de France2, a été écarté pour avoir mal négocié le virage éditorial de la chaîne au sein de France Télévisions. Éric Stemmelen le remplace.

C'est un mathématicien, docteur en économie, ancien ­ingénieur au centre d'études nucléaires de Fontenay-aux-Roses, qui ­dirige ­désormais les programmes de France2. Éric Stemmelen, cinquante-deux ans, aura besoin de toutes ses compétences d'ingénieur en chef sur matériau fissible pour redonner cohérence et robustesse à l'audience de la chaîne. Il faut dire que celle-ci a tendance à s'effriter dangereusement sur les trois premières semaines de janvier : 18,3 % de part d'audience sur les individus de 4 ans et plus, contre une moyenne à 19,1 % en septembre-décembre et 19,3 % en janvier-juin 2006. La faute en incomberait à des après-midi difficiles, des access prime time variables et des premières parties de soirée qui restent des « prises de risque », histoire de matérialiser le virage éditorial annoncé par Patrick de Carolis.

Consolider le fonds de grille

Le 22 janvier, devant ses cadres, le président de France Télévisions a justifié sa décision d'éconduire Jean-Baptiste Jouy, directeur des programmes de France 2, par des motifs assez personnels. « France 2 était entrée en résistance avec la présidence sur sa grille, explique-t-on à la chaîne. Il y avait trop de perte d'énergie, pas assez de réactivité, un dialogue pas toujours facile. Il faut ­davantage de cohérence et d'harmonisation vis-à-vis des autres chaînes du groupe. »

Une lecture qui diffère de celle que suggèrent d'autres salariés et selon laquelle Patrice Duhamel, numéro deux de la présidence, s'est contenté de faire sauter un fusible pour placer un de ses proches avec lequel il ­espère une moindre cannibalisation des audiences entre France2 et France3. Éric Stemmelen, qui fut responsable de la programmation de la chaîne aux côtés de son mentor de 1996 à 1999 - après un passage à la Sofres- semble en effet l'homme idoine : il était jusqu'à présent directeur à la présidence, chargé de « l'harmonisation de la programmation ».

La mise en musique risque néanmoins d'être délicate tant le virage éditorial et stratégique est difficile à négocier. Jusqu'à présent, tout le discours de Patrice Duhamel consistait à se féliciter de la « consolidation de son fonds de grille » entre 7 heures et 20 heures (grâce à Nagui et Jean-Luc Delarue notamment). Ce sont ces performances en journée qui permettent à France2 de prendre des risques en prime time avec des fictions qualitatives telles que Sartre. Que faire si l'audience générale n'est pas maintenue en dehors de la première partie de soirée ? « Le fonds de grille doit être stable pour amortir la politique de prises de risque », observe-t-on à France 2. Jean-Baptiste Jouy, à qui était reprochée l'expérience désastreuse du Dancing Show cet été, paie finalement une partition un peu trop solitaire aux yeux du chef d'orchestre Patrice Duhamel.

Envoyer par mail un article

France 2 change de pilote en plein virage

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies