Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Plusieurs médias, oui... mais un seul à la fois

25/01/2007 - par Bruno Fraioli

Selon Médiamétrie, la consommation simultanée des médias n'est pas si répandue, même chez les jeunes.

Et si, finalement, le jeune branché écoutant la radio d'une oreille, jetant de temps en temps un oeil sur la télévision, son téléphone à la main pour envoyer un SMS tout en conversant avec ses amis sur le Net grâce à une messagerie instantanée n'était qu'un mythe ? La cinquième édition de l'enquête Media in life de Médiamétrie, qui a été publiée mardi 23 janvier, montre justement que la « pratique simultanée d'actes multimédias », c'est-à-dire regarder la télévision et téléphoner en même temps, par exemple, est réduite. En moyenne, chaque Français âgé de plus de 13 ans ne consomme que 1,1 média simulanément. Chez les moins de 25 ans, la cible la plus sensible au phénomène, le chiffre monte à 1,3. Toutefois, il convient de nuancer. Sur cette dernière population, le taux diffère selon les heures : 1,5 vers 11 heures et 1,4 en soirée où la moitié des jeunes regardent la télévision tout en téléphonant depuis leur mobile.

Neuf familles

Plus généralement, l'étude de ­Médiamétrie a isolé neuf groupes comportementaux face à cette pratique de consommation simultanée de médias. Les plus adeptes sont donc les « touchatoo », un groupe de moins de 25ans chantres de la mobilité. Ils représentent 8,1 % de la population française et consomment - non simultanément - 6,5 médias par jour. Férus de nouvelles technologies, les « homo numericus » les suivent de près, avec 5,8 médias quotidiens. Ce sont plutôt des hommes CSP + urbains de 20 à 49 ans, qui représentent 1,7 % de la population. Fans de jeux vidéo et d'écrans, les « screenagers » (4,8 % de la population) consomment 5,3médias par jour, tout comme les « affirmés » (17,7 %), des moins de 35 ans citadins mais qui sélectionnent davantage leur consommation. Avec 5,2 médias quotidiens, les « sélectifs » (1,9 %), plutôt des plus de 50ans CSP +, se tournent vers des médias culturels. Les « médiaccompagnés » (6,9 %), des actifs ouvriers ou employés, utilisent 4,8 médias par jour en privilégiant la radio.

Enfin, les moins adeptes de la simultanéité des médias sont également les plus nombreux. Plutôt inactifs, âgés de plus de 50 ans et vivant dans les grandes villes de province, les « pragmatiques » (16,7 %), avec 4,5 médias quotidiens, sont de gros épargnants et se tournent vers des médias qui leur sont utiles. Les « enracinés » (19,1 %), des plus de 60 ans réalisant 4,1 médias par jour, se contentent des seules télévision et radio. Quant aux « stand by » (31,7 %), avec leurs 3,1 médias quotidiens, ils sont les « consommateurs médias moyens » et se concentrent également sur la télévision et la radio. Ces deux dernières populations, soit tout de même 51,2 % de la population, n'ont quasiment aucun contact avec des supports numériques.

Envoyer par mail un article

Plusieurs médias, oui... mais un seul à la fois

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.