Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le Web endosse son habit présidentiel

01/02/2007 - par M.S.

Pour suivre au mieux la campagne, les médias nouent toujours des partenariats éditoriaux. Cette année, de nouveaux acteurs issus d'Internet ou de la téléphonie mobile font irruption.

L'élection présidentielle de 2007 sera très Net. Tous les candidats ont déjà leur site, voire leur blog, et certains en appellent à la démocratie participative développée par le Web 2.0. Rien d'étonnant, donc, à ce que les médias traditionnels invitent de nouveaux acteurs, issus d'Internet ou de la téléphonie mobile, à nouer des partenariats éditoriaux. Ainsi, à côté d'Europe1-Paris Match, du Mouv'-Phosphore ou de RMC-20 Minutes, apparaissent des couples plus improbables tels que France 2-Google et LCP-Assemblée nationale-Yahoo-SFR.

Toucher et faire participerle plus grand nombre

« Il me semblait que les rédactions ne pouvaient pas passer à côté de l'autre campagne, celle qui se joue sur le Web, analyse Camille Pascal, directeur général adjoint de France Télévisions en charge du développement et de la diversification. En approchant Google, nous voulions créer un pont entre les citoyens créateurs de vidéos et France 2. » Ainsi les internautes sont-ils invités à envoyer à la chaîne leurs propres images, qui seront sélectionnées par la rédaction puis diffusées à l'antenne. Une manière pour le service public de cibler un public plus jeune. « Ce partenariat, qui rapproche deux univers médiatiques superpuissants qui ne se parlaient pas, nous permet d'envoyer un signal fort aux 20 millions d'utilisateurs de Google en France », poursuit Camille Pascal.

Toucher le plus grand nombre, c'est aussi l'objectif de LCP-AN. « Les supports comme Internet ou le téléphone mobile sont en phase avec notre volonté de désinstitutionaliser notre chaîne », explique Christophe Mouton, directeur de l'antenne et des programmes. Autre point fort de ces nouveaux opérateurs : l'interactivité. Avec Temps2parole, l'émission politique hebdomadaire lancée le 25 janvier, les internautes et les mobinautes poseront des questions aux candidats, lesquels seront seuls face à la caméra. « Il fallait quelque chose de brut, de direct, avec le moins de filtres possible », conclut Christophe Mouton. Quant aux acteurs du Web et du mobile, s'ils ne gagnent pas en audience, au moins acquièrent-ils une légit imité médiatique.

Envoyer par mail un article

Le Web endosse son habit présidentiel

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.