Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Clear Channel-JCDecaux, c'est reparti pour un tour à Paris

15/02/2007 - par Delphine Le Goff

Après la victoire de JCDecaux, Clear Channel a saisi le tribunal administratif pour dénoncer des « irrégularités ». L'appel d'offres de la Mairie de Paris est suspendu.

Voilà un feuilleton à rebondissements. Récapitulons. Le 29 janvier, la commission d'appel d'offres de la Mairie de Paris choisit JCDecaux pour le contrat portant sur 1 628 panneaux publicitaires dans la capitale et la mise en place de vélos en libre-service. L'afficheur promet d'installer, d'ici à cet été, 14 100 bicyclettes réparties sur 1 000stations parisiennes et, pour fin 2007, 20 600vélos dans 1 451 stations. Mais le rival malheureux, Clear Channel France, conteste la faisabilité du projet et « s'étonne d'un tel retournement de situation dans des délais aussi courts ». Car la filiale du groupe américain est longtemps donnée gagnante. Sauf que le 7 novembre 2006, à la veille de la divulgation des résultats, le tribunal administratif de Paris annule l'appel d'offres, sur saisine de JCDecaux. Motif : « Fragilité de la procédure. »

Cette fois, c'est Clear Channel qui saisit le juge des référés, estimant que l'attribution de ce contrat comportait des « irrégularités ». Le 7 février, le tribunal administratif de Paris estime recevable sa requête et décide de suspendre la procédure d'appel d'offres. La demande de Clear Channel va être examinée sur le fond, dans un délai de vingt jours. La signature du ­contrat est différée, au plus tard jusqu'au 27 février. Lundi 12 février, le Conseil de Paris devait statuer sur la question. On s'attendait à ce qu'il suive l'avis de la commission d'appel d'offres.

Envoyer par mail un article

Clear Channel-JCDecaux, c'est reparti pour un tour à Paris

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.