Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Pour le service public, c'est tout COM

08/03/2007 - par Amaury de Rochegonde

Arte et France Télévisions vont signer avec le gouvernement leur contrat d'objectifs et de moyens (COM).

Même si ce n'est pas une garantie en cas d'alternance politique, France Télévisions et Arte France se sont dépêchés de tomber d'accord avec le gouvernement sur leur contrat d'objectifs et de moyens. Jérôme Clément, président de la chaîne culturelle, a indiqué le 1er mars qu'il s'apprêtait à signer le sien avec l'État. Ce texte prévoit une hausse annuelle de 3,4 % de sa dotation budgétaire pour la période 2007-2011, et de 5 % pour son budget de programmes. Pour la première fois, des objectifs d'audience sont assignés à la chaîne : une moyenne de 3,5 % de part d'audience par an en diffusion analogique, contre 3,3 % en 2006, et un passage de 2 % à 2,5 % en TNT, contre 1,5 % actuellement. Sur le câble et le satellite, elle devra passer de 0,7 % à 1 % de part d'audience. Par ailleurs, il s'agit d'atteindre la moyenne des télévisions généralistes sur les 25-49 ans, qui ne représentent que 30 % de son audience contre 40 % pour les autres TV. Pour la chaîne, qui devrait se doter d'un nouvel habillage, une diversification des profils est souhaitée dans le sens d'une plus grande part de... CSP - !

Côté France Télévisions, la signature du COM est moins imminente, mais elle devrait intervenir « début avril », le temps de sa ratification. L'État s'est engagé à une hausse moyenne du budget de 3 % par an, dont 3,5 % pour la seule année 2008 afin de financer le passage de l'analogique au numérique. Chez France Télévisions, on insiste sur le financement pérenne qui a été accordé : il permettra d'adopter la haute définition et de financer les décrochages de France 3 sur le satellite gratuit. Mieux, le groupe s'est vu reconnaître son engagement de consacrer 100 millions d'euros sur cinq ans à la création. En revanche, il ne précise pas si l'État a accepté de partager la lourde facture du transcodage pour les sourds et malentendants (63 millions par an dès 2010).

Envoyer par mail un article

Pour le service public, c'est tout COM

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.