Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Vivendi sous l'oeil de Bruxelles

29/03/2007 - par A. de R.

C'est une surprise, nous ne nous y attendions pas », a confié le PDG de SFR Franck Esser à Stratégies en marge d'une conférence de presse sur le « passeport télécoms ». La décision de la Commission européenne d'ouvrir jusqu'au 2 août une enquête approfondie sur son projet de rachat des activités françaises de Tele 2 est en effet plutôt contrariante. SFR comptait sur l'opérateur suédois pour diversifier ses activités dans l'ADSL. Même s'il n'est pas question de différer ce développement, prévu pour avril, l'instruction des services de la commissaire à la Concurrence, Nelly Kroes, fait planer un doute.

Protéger le consommateur

Ce n'est pas sur son coeur de métier, la téléphonie, que SFR est inquiété. Ni sur son appétit pour un fournisseur d'accès à Internet présent en France.

Ce qui coince, c'est la position de son actionnaire Vivendi, maison mère de Canal +, dans la télévision payante et sa capacité à encore la renforcer avec Tele2, opérateur de « pay TV » sur ADSL. Bruxelles, qui n'ignore pas que c'est sur ce segment que la bataille fait rage, estime que « l'opération envisagée pourrait entraîner un affaiblissement des opérateurs ADSL ». Tant en aval, sur le marché de la distribution de TV payante, qu'en amont, sur les marchés de l'acquisition des droits audiovisuels.

Ce faisant, la Commission craint parallèlement que la fusion avec TPS, qui a abouti le 21 mars à un nouveau Canalsat, donne à Vivendi une surpuissance dont le consommateur pourrait pâtir en cas de hausse des prix et de détérioration de la qualité de l'offre. Bien sûr, Canal + nie farouchement en rappelant que le nouveau bouquet s'enrichit de 14 chaînes, dont 4 de sport. Reste que Bruxelles risque d'être plus exigeant que Bercy, malgré les 59 engagements exigés de Canal + en 2006.

Envoyer par mail un article

Vivendi sous l'oeil de Bruxelles

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.