Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le Parisien passe la vitesse supérieure

05/04/2007 - par Amaury de Rochegonde

Le quotidien, qui a atteint l'équilibre en 2006 et repassé la barre des 500 000exemplaires avec son édition nationale, se développe dans le livre et sur le Web. Avant le magazine.

Ambiance de fin de banquet le 26 mars dans un restaurant chic de la rue de Rivoli, à Paris. Les dirigeants du Parisien avaient quitté leurs locaux de Saint-Ouen pour convier la presse à rencontrer le nouveau directeur de la rédaction Vincent Régnier, 46 ans, un ancien de M6 désormais à la tête de « la plus belle rédaction de la place de Paris » [sic]. L'occasion aussi de faire le point sur les projets du ­Parisien-Aujourd'hui en France alors que 2006 avait laissé un arrière-goût de dialogue social difficile. Un jour de grève, en décembre, avait même été observé quand un nouveau système rédactionnel avait été perçu comme une menace pour les secrétaires de rédaction.

Jean Hornain, directeur général, a tout fait pour gommer cette image en soulignant les « performances exceptionnelles » de son entreprise en 2006. Au global, la diffusion payée a retrouvé son niveau de 2002, à 507 590 exemplaires, « soit une hausse de 2 % dans un marché en baisse de 5 % ». Quant à la publicité, elle voit son chiffre d'affaires s'envoler de 15 %.

Projet de titre à bas prix

Le quotidien profite notamment du recrutement d'un nouvel acheteur régulier de 37 ans en moyenne (contre 43 pour le lectorat). « Pour la première fois depuis 2000 », le groupe Le Parisien peut ainsi se féliciter d'avoir atteint l'équilibre financier en 2006. Jean Hornain maintient donc une gestion serrée pour améliorer sa productivité mais « sans en faire un axe stratégique ».

Il se fixe désormais pour objectifs de « continuer à faire évoluer les titres », de développer sa marque sur des livres et un supplément magazine en 2008 et de transformer les organisations dans le sens d'une entreprise multimédia. Un nouveau site Internet est attendu en mai et une collection de sept à huit ouvrages annuels vient de démarrer.

Quelle sera la réaction du Parisien au « Bild à la française » que prépare Axel Springer ? « Nous travaillons très sérieusement sur un quotidien à bas prix », répond Jean Hornain. Mais il refuse catégoriquement le surnom qu'on lui donne déjà en interne : « Kill Bild ». Une entente est, il est vrai, toujours possible. Façon « Kiss Bild »...

Envoyer par mail un article

Le Parisien passe la vitesse supérieure

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.