Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Médi 1 Sat met les bouchées doubles

12/04/2007 - par Anne-Lise Carlo

Région à la population très téléphage, le Maghreb suscite les convoitises. Médi 1 Sat veut s'imposer dans le paysage.

Le 1er décembre 2006 naissait Médi1 Sat, première chaîne d'information marocaine. Quatre mois plus tard, elle accélère la cadence et s'apprête à diffuser de 7 heures à 20 heures, avec des flashs d'information toutes les 30 minutes. L'ambition de ses dirigeants est intacte : « Devenir la télévision du grand Maghreb et des populations immigrées, lance Pierre Casalta, PDG de la station qui émet depuis Tanger. Nous disons aux téléspectateurs : n'allez pas chercher ailleurs ce que nous pouvons vous offrir depuis notre région. » Pourtant, au Maroc, la marge d'expression vis-à-vis de l'État reste des plus réduites sur certains sujets, notamment ce qui touche à la monarchie. Médi 1 Sat entend néanmoins suivre de près les évolutions des sociétés maghrébines. Plus qu'une approche « objective », le très diplomate Pierre Casalta évoque un « regard distancié » sur l'information.

Deux années pour convaincre

La France, via la Compagnie internationale de radiotélévision, a investi dans la nouvelle chaîne financée majoritairement par des capitaux marocains. Le lien francophone est d'ailleurs patent : les programmes sont diffusés en français et en arabe. Plusieurs journalistes français sont ainsi venus renforcer la jeune équipe rédactionnelle de Médi 1 Sat, comme Patrice Martin, qui anime Aujourd'hui, rencontre avec..., une émission dans laquelle il accueille de grandes figures maghrébines. Médi 1 Sat a par ailleurs signé un accord de coopération avec la chaîne LCP-Assemblée nationale.

Ses concurrents ? Al-Jazira, CNN ou France 24, cette dernière ayant lancé un canal en arabe le 2 avril dernier. Pourtant, Pierre Casalta ne se sent pas menacé : « Je pense que les ­Maghrébins ont envie d'avoir des chaînes de télévision qui parlent d'eux, mais depuis chez eux. » Il se donne deux ans pour émerger. Grande soeur de la télé, la radio Médi1 est bien établie dans la région.

Envoyer par mail un article

Médi 1 Sat met les bouchées doubles

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.