Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Google, première régie publicitaire en ligne

19/04/2007 - par Anne-Lise Carlo

Le rachat de Doubleclick par le géant américain assoit définitivement la suprématie de Google sur le secteur.

Google a annoncé, le 14 avril, le rachat de la régie de vente d'espace publicitaire sur Internet Doubleclick, basée à New York, pour 3,1 milliards de dollars (2,2 millions d'euros). Cette transaction, la plus importante jamais réalisée en numéraire par Google, est à l'aune des enjeux du secteur. AOL-Time Warner, ­Microsoft et Yahoo étaient sur les rangs. Mais Google a emporté la mise, devenant la première régie publicitaire en ligne au niveau mondial. Présente dans le monde entier, Doubleclick (environ 220 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2006) appartenait depuis 2005 au fonds Hellman&Friedman.

« Cette opération va nous permettre d'étendre notre activité de commercialisation de bannières et de publicités multimédias, de la rendre la plus cohérente possible auprès des annonceurs », affirme Mats Carduner, directeur général de Google France et Europe du Sud. Leader sur les liens sponsorisés, Google va pouvoir rivaliser avec Yahoo sur les bannières.

Nouvelles alliances à prévoir

Google récupère aussi la technologie de la régie, qui lui apporte également un gros portefeuille de clients, comme AOL ou Myspace. Ce qui n'est d'ailleurs pas sans poser quelques problèmes de concurrence...

Quelles conséquences sur la publicité en ligne ? « Le marché se concentre autour d'un seul acteur. Ce n'est pas sain », affirme Guillaume Multrier, patron d'Isobar, le pôle interactif d'Aegis Media France. Les autorités américaines de la concurrence y verront-elles le même danger ? Soumise à leur approbation, la transaction ne devrait être finalisée que « d'ici à la fin de l'année », a précisé Google, où l'on ne semble pas très inquiet. Autre effet possible : de nouvelles alliances. « Yahoo ou ­Microsoft vont sûrement étudier des rapprochements avec des régies ­concurrentes de Doubleclick, comme Atlas (Aquantive) ou 24/7 Real Media », estime Mykim Chikli, directrice générale de Zed Digital, l'agence-conseil en stratégie interactive de Zenithopti­media (Publicis).

Envoyer par mail un article

Google, première régie publicitaire en ligne

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.