Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La France aura-t-elle son Vanity Fair ?

26/04/2007 - par Delphine Le Goff

Après une excellente année 2006, Condé Nast prépare un lancement en France. Mais entretient le mystère.

Chez Condé Nast, la crise de la presse magazine, on ne connaît pas ! Le groupe affiche en 2006 un chiffre d'affaires en augmentation de 12,2 %, à 60 millions d'euros, ainsi qu'une progression de la diffusion de tous ses magazines : + 6,3 % pour Vogue hommes, + 12,4 % pour Glamour... ­Xavier Romatet, PDG de Condé Nast France, affirme que l'éditeur sera en 2007 « le groupe international qui va le plus investir en presse magazine ». La preuve ? Il étudie le lancement d'un magazine économique, Portfolio, aux États-Unis. Un investissement de 100 millions d'euros. Et la France devrait être prochainement le berceau d'un nouveau titre. Deux noms reviennent avec insistance : GQ, le masculin haut de gamme du groupe, ou encore le tant attendu Vanity Fair français. L'Italie et l'Allemagne ont déjà eu le leur, avec une périodicité hebdomadaire.

Peut-être un masculin

« Il y a deux manières d'adapter ­Vanity Fair, estime Xavier Romatet. Soit on le traite comme un féminin people, soit on l'aborde sous l'angle de l'investigation lourde. Et la législation française est plus sévère que la législation anglo-saxonne. Nous ne pourrions jamais écrire sans être attaqués certains des portraits d'hommes politiques parus dans le Vanity Fair américain ! » Si le mythique magazine est sorti en Italie, c'est parce qu'« il y existe une ­culture people plus forte qu'en France », et s'il paraît depuis peu en Allemagne, c'est qu'« il n'y existait pas de magazine de ce type ».

Pour ce qui est d'un éventuel GQ français, Xavier Romatet se contente de déclarer que, selon lui, « il reste encore du potentiel sur le marché des masculins ». VF ou GQ, doit-on s'attendre à un lancement en septembre prochain, comme on a pu l'entendre ? « Nous en sommes au stade de la prise de décision. Si nous lancions un titre en septembre, tout le marché serait déjà au courant ! Nous préférons prendre notre temps pour que la qualité soit au rendez-vous, même si cela doit attendre 2008. »

Envoyer par mail un article

La France aura-t-elle son Vanity Fair ?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.