Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les Inrockuptibles rejouent leur partition

03/05/2007 - par Delphine Le Goff, à Nashville

Le magazine a regagné des lecteurs avec sa nouvelle formule, lancée il y a un an. Mais l'hebdomadaire culturel cherche des relais de développement, notamment dans l'événementiel.

Les Rapture ont chauffé la salle à blanc. C'est maintenant aux Stuck in the Sound, jeune groupe français, qu'incombe la lourde tâche de succéder à la formation new-yorkaise emmenée par le charismatique Luke Jenner. Pas mal de pression sur les épaules, donc, d'autant que le concert a lieu dans une ville mythique du rock : Nashville, capitale du Tennessee et berceau de la country music, l'endroit où Elvis Presley a enregistré ses premiers tubes dans le célébrissime Studio B...

Il y a pire pour se produire. Il faut dire que les Stuck in the Sound ont bénéficié d'une caution précieuse en remportant le concours CQFD des Inrockuptibles, qui récompense les jeunes talents. C'est grâce au journal que le groupe parisien joue outre-Atlantique. Les Inrocks ont en effet noué une étroite relation de partenariat avec la marque de Tennessee whiskey Jack Daniel's, organisateur du festival musical Backstage Tennessee, qui mêle allègrement jeunes talents venus du monde entier et pointures de la scène rock, en l'occurrence cette année Kaiser Chiefs et les susnommés The Rapture.

L'occasion de fêter dignement la première année de la nouvelle formule de l'hebdomadaire. « Nous faisions un mensuel toutes les semaines, estime Jean-Daniel Beauvallet, rédacteur en chef musique. Mais nous étions tombés dans une forme de routine. L'impulsion de la nouvelle formule est venue de personnes du journal, comme Pierre Siankowski, issues d'écoles de journalisme et qui voulaient retrouver des réflexes plus " news ". » À tel point que certains lecteurs ont été un rien chahutés. « Pour nos fidèles, Les Inrocks, c'est quasiment un service public , s'amuse Jean-Daniel Beauvallet. On reçoit presque des lettres d'insultes lorsqu'on touche à la typo... Donc, au départ, certains ont été pris de court. Bernard Lenoir, fidèle des fidèles, nous a même allumés sur France Inter dans son émission C'est Lenoir. Avant de se raviser, quinze jours après. »

Un nouveau site Internet en juin

De fait, le magazine n'a pas perdu de lecteurs, il en aurait même plutôt gagné, avec une diffusion France payée en progression de 6 %, à 36 990 exemplaires (OJD). Prochaine étape : le lancement d'un nouveau site, en juin prochain. Sans oublier le développement de partenariats avec des annonceurs, à l'instar de la collaboration du journal avec Jack Daniel's : la marque d'alcool sponsorise les soirées Inrocks Indie Club, une vingtaine de rendez-vous rock à travers la France.

« Nous savons que nous ne pourrons jamais offrir de puissance sur le magazine, dont la vitesse de croisière tourne autour de 40 000 exemplaires , souligne Stéphane Laugier, directeur commercial du titre. Nous cherchons des relais de croissance, et l'organisation d'événements est l'un d'entre eux. » Avec pour carte maîtresse, la recherche de nouvelles stars. « L'industrie musicale étant en crise, les maisons de disques ont renoncé à leur vocation première, qui est de chercher de nouveaux talents, explique Stéphane Laugier. Avec notre concours CQFD, lancé fin 2002, nous disposons d'une légitimité et d'un vivier d'artistes. » Nombre de marques se sont lancées dans le « radio-crochet rock », avec des fortunes diverses. « AOL, la Société générale ou SFR ont lancé des concours similaires, mais lorsqu'elles reçoivent 200 à 300 démos, moi, c'est 7 000 disques qui s'empilent sur mon bureau ! », se félicite Jean-Daniel Beauvallet. Aussi AOL, qui organisait Les Imprévus, a préféré conclure un accord de partenariat avec Les Inrocks au travers du site cqfd.com. Le concours, au départ limité à deux mois, aura lieu toute l'année, et les internautes pourront voter en ligne pour leurs groupes préférés. Lesquels auront peut-être, in fine, une chance de marcher dans les pas du King, dans le Tennessee...

Envoyer par mail un article

Les Inrockuptibles rejouent leur partition

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.