Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

C Net va produire des formats vidéo en propre

31/05/2007 - par Alexandre Debouté

L'éditeur de sites Internet s'attaque au marché du divertissement et lance une web TV fin juin. Objectif : produire la moitié de ses contenus vidéo.

Bien connu pour ses sites ­zdnet.­fr et cnetfrance.fr, spécialisés dans les nouvelles technologies, l'éditeur C Net compte étendre ses activités hexagonales au divertissement. Dans les pas de sa maison mère américaine C Net Networks, neuvième éditeur mondial de sites avec une audience cumulée de 120 millions de visiteurs uniques par mois (Cnet.com, TV.com, MP3.com, Gamespot, Silicon, etc.), la filiale française, qui édite six sites, nourrit de fortes ambitions sur ce créneau, gage de rapide retour sur investissement.

Améliorer sa part de marché

La société a recruté deux anciens de Yahoo, Nicolas Thorin et Loïc Dufour, respectivement patron du pôle entertainement et directeur des programmes vidéo. Dans le même temps, C Net a racheté les sites Web arts-culinaires.­fr (rebaptisé dernièrement goosto.fr) et Gamekult (jeux vidéo). Elle s'apprête surtout à lancer sa web TV, C Net TV, à la fin du mois de juin. « L'idée est d'en faire non pas une plate-forme de diffusion de vidéos créées par des internautes, mais un site transversal qui servira de hub à des productions vidéo de qualité pour tout le groupe, explique Nicolas Thorin, directeur du pôle entertainment. Par exemple, un test vidéo de produit pourra venir en appoint d'un article classique sur ZD Net. Il sera tourné en deux formats, afin d'être exploitable à la fois sur le Net et sur les mobiles. » Deux ou trois contrats de partenariat avec des sociétés de production TV sont en cours de finalisation. À terme, l'objectif est d'alimenter pour moitié les besoins en contenus de tous les sites, C Net se déclarant déjà ouvert au « brand entertainement ».

Pour l'éditeur, le virage est clair : la société ne veut plus être considérée comme un « pure player » des nouvelles technologies. Aux États-Unis, son développement dans le divertissement et l'enrichissement progressif de ses sites ont permis de doper le trafic et les résultats de la régie. En 2008, la partie entertainement devrait ainsi générer autant d'audience que la partie high-tech. De cette manière, C Net espère prendre des parts de marché aux leaders du secteur, qu'ils s'appellent Dailymotion, Youtube, Allociné ou Yahoo. L'éditeur mise sur la qualité éditoriale de ses sites et sur leur capacité à créer un contexte favorable à l'échange, et donc aux visites fréquentes et durables des internautes.

www.cnetfrance.fr

Envoyer par mail un article

C Net va produire des formats vidéo en propre

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies