Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Pour Allociné, c'est l'Amérique

07/06/2007 - par Cathy Leitus

Avec le soutien de son nouveau propriétaire Tiger Global, les dirigeants du site de cinéma ambitionnent de se développer dans les contenus et d'exporter leur modèle.

Quatre ans après avoir racheté Allociné, alors au bord de la faillite, à Vivendi, ses dirigeants cèdent la majorité de leur société, désormais rentable, à Tiger Global, un fonds d'investissement américain spécialisé dans Internet. La vente du site d'informations et de services sur le cinéma et les séries TV est estimée, selon LeFigaro, à 120 millions d'euros - soit 10 fois son chiffre d'affaires en 2006 (17 millions attendus en 2007) pour un bénéfice de 3,4 millions. Une coquette somme, mais c'est bien d'un fleuron du Net français que Tiger Global prend le contrôle. Deuxième base de données cinéma au monde, Allociné diffuse 20 millions de bandes-annonces par mois à 4,6 millions de visiteurs uniques. Son modèle est à 80 % publicitaire. Il fournit également ses services aux portails Internet et aux opérateurs de téléphonie mobile.

Vidéo à la demande gratuite

Le fonds d'investissement Cita et le directeur général, Grégoire Lassalle, demeurent actionnaires d'Allociné, tandis que le PDG Bertrand Stephann quitte la société. Un président exécutif est en cours de recrutement. « C'est une nouvelle étape dans l'expansion d'Allociné, indique Grégoire Lassalle. La bataille se joue désormais sur les contenus. » Allociné veut donc devenir un média avec des contenus propres exclusifs (tchats, bandes-annonces, programmes courts achetés, etc.) et se positionner dans la vidéo à la demande gratuite financée par la publicité, sur la base d'un partage de revenus avec les producteurs. Quatre dessins animés signés Zooloo Kids, actuellement en test, auraient été téléchargés 120 000 fois en 7 jours.

Pour amortir cette politique, ­Allociné compte s'exporter. Après le Royaume-Uni et l'Allemagne, sont visés l'Espagne, l'Italie, les Pays-Bas et, à terme, les États-Unis. Enfin, le site veut se renforcer dans le Web communautaire autour des cinéphiles et des fans de séries, autre source d'audience et donc de revenus.

Envoyer par mail un article

Pour Allociné, c'est l'Amérique

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.