Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Bakchich.info se déchaîne sur le Web

07/06/2007 - par David MEDIONI

Informations en série, enquêtes au vitriol et humour noir sont au menu de ce site qui se positionne, notamment grâce à un solide réseau, comme une sorte de Canard enchaîné sur Internet.

Coup de fil à un commandant des Renseignements généraux pour vérifier une information sur Cécilia Sarkozy : « Elle est sortie dans Bakchich, un site Internet derrière lequel gravite Nicolas Beau, du Canard enchaîné. » Mieux, bakchich.info, né il y a un an, voit déjà des huissiers déposer des assignations dans ses modestes locaux de premier journal d'information satirique sur le Web. Signe que les animateurs du site dérangent et dénichent des informations. Xavier Monnier et Guillaume Barou, diplômés en 2003 du CFJ, assurent l'éditorial et Léa Labaye, diplômée de l'ESCP, gère l'administratif et le commercial de cette SARL au capital de 1 000 euros.

En rupture avec le journal satirique Gri-Gri international, suite à un rachat qu'ils qualifient de « douteux » et à des interviews « complaisantes » de Jean-Marie Le Pen et de Dieudonné, les trois compères, munis de leurs indemnités de licenciement (5 000 euros chacun), prennent conseil auprès de journalistes chevronnés : Nicolas Beau, donc, Jean-Pierre Tuquoi (Le Monde) et Vincent Nouzille (un professionnel indépendant). Puis ils se lancent dans l'aventure du journal d'information satirique sur Internet. « Il y a tellement de choses sur le Web qui se veulent de l'information satirique et qui ne sont que satiriques que nous devons acquérir une crédibilité sur l'information », explique Xavier Monnier, le rédacteur en chef, âgé de vingt-cinq ans. Et celui-ci de détailler les principes qui animent la rédaction : « Nous avons patiemment constitué un réseau de sources, écouté les conseils de nos aînés et nous nous obligeons à vérifier chaque information trois ou quatre fois. » Quitte à patienter pour la diffuser : « C'est rageant, mais c'est le seul moyen d'asseoir notre crédibilité », raconte-t-il, se rappelant avoir attendu deux mois pour clore une enquête. Une crédibilité qui s'est vérifiée : Bakchich a sorti le premier le montant des indemnités de Jean-Paul Gut (EADS), quelques heures avant capital.fr. Mais personne n'étant infaillible, une erreur est vite arrivée. Une information mal vérifiée leur vaut d'afficher en une un rectificatif de Jean-Louis Gergorin, (EADS). « Gagner la confiance de nos lecteurs, c'est aussi leur dire clairement lorsque nous nous sommes trompés au lieu de faire la sourde oreille comme nombre de médias », lancent en choeur les « Bakchich Boys », un brin donneurs de leçons.

Des journalistes sous pseudo

La première année est un succès. Bakchich.info, dont le positionnement est proche de celui adopté par le récent Rue89.com, est passé de 1 000 visites quotidiennes uniques à près de 11 000 aujourd'hui, avec des pointes à 15 000. Les reprises se font plus nombreuses et des journalistes comme Daniel Schneidermann, Guy Birenbaum ou Daniel Carton ne tarissent pas d'éloges. Buzz assuré. D'autres sont tellement fans qu'ils y travaillent sous pseudonyme. « Ils viennent se défouler chez nous en passant les infos qu'ils ne peuvent pas donner dans leurs journaux, comme l'affaire Marc Francelet, ce journaliste mis en examen pour corruption », juge Xavier Monnier. Résultat : Bakchich débusque toujours plus d'informations. Ses derniers faits d'armes ? Le parachute doré de 1,3 million d'euros dont bénéficierait Jean-Marie Colombani en partant du Monde et la révélation des contrats de Vincent Bolloré avec l'État.

Reste à trouver un modèle économique viable pour cet hebdomadaire téléchargeable gratuitement sur le Web, qui pourrait devenir payant à la rentrée. Léa Labaye cherche des « fans investisseurs » qui seraient prêts à miser sur le projet sans pour autant en attendre trop de rentabilité. Dessous-de-table s'abstenir...

www.bakchich.info

Envoyer par mail un article

Bakchich.info se déchaîne sur le Web

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.