Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les séries américaines toujours premières de la classe

21/06/2007 - par Bruno Fraioli

Selon Magna TV, le genre est cette année encore plébiscité par les chaînes, les téléspectateurs et les annonceurs. En parallèle, les audiences de Star Academy et de Nouvelle Star s'effritent.

Jamais TF1 n'aura autant mis ses Experts à contribution. Cette saison, la série a été de tous les combats : ­contre-­programmation face à la concurrence, remplacement de programmes décevants, redynamisation de soirées... Une recette concluante, selon Magna TV, le département études des agences médias Initiative et Universal McCann. « Les audiences des Experts ont toujours été élevées, quels que soient la déclinaison proposée - Manhattan, Las Vegas ou Miami - ou le jour de diffusion, indique Isabelle Grima, directrice de Magna TV. Même les rediffusions ont eu du succès. »

Synonyme de sécurité

Les Experts ne sont pas un cas à part. Les séries américaines ont une nouvelle fois brillé durant toute cette saison. France 2 a ainsi tiré profit de FBI Portés disparus. Selon Stéphane Carillo, expert chez Magna TV : « Cette série a permis à la chaîne de retrouver une crédibilité auprès des moins de 50 ans ». Et de contrer la concurrence, notamment TF1 les soirs de diffusion des Experts. M6 possède également son phénomène : NCIS, qui a même contrarié les audiences de Star Academy, sur TF1.

« Les séries américaines nous apportent une bouffée d'air frais, car elles permettent la programmation d'écrans publicitaires supplémentaires et offrent un contexte de diffusion plus séduisant et sécurisant qu'un film, même inédit à la télévision », explique Isabelle Grima. Mais toutes les séries n'ont pas connu la gloire. Ainsi, M6 a promptement déprogrammé Commander In Chief, et Boomtown a déçu France 3. Cette dernière se rattrape grâce à son feuilleton quotidien Plus belle la vie qui, en une saison, a gagné 3points de part d'audience, à 20,4 % sur les ménagères de moins de 50 ans. « Un véritable succès », estime Stéphane Carillo, qui souligne aussi la réussite du Destin de Lisa : ce feuilleton allemand a placé les après-midi de TF1 à plus de 44 % de part d'audience.

Parallèlement, sans parler de ­contre-performance, Magna TV relève un effritement des audiences de Star Academy sur TF1 et de Nouvelle Star sur M6. « Pour la septième édition, les parts d'audience de l'émission quotidienne de Star Academy, à 18 h, ont été en recul de 2 à 3 points selon les cibles, relève Isabelle Grima. La tendance est identique pour le prime time. » L'édition 2007 de Nouvelle Star a vu ses parts d'audience baisser de 4 points sur les ménagères de moins de 50 ans. M6 s'est rattrapée avec le succès inattendu de D&Co. Le magazine de décoration qui a consacré Valérie Damidot a dépassé les 30 % de part d'audience le week-end et a fait de l'ombre au Sept à Huit de TF1. Du coup, les autres chaînes tentent aussi de s'engager sur ce créneau. Un pari plus audacieux que celui de programmer une série américaine, qui présente l'inconvénient, selon Magna TV, « d'étioler le lien de proximité entre les chaînes et le téléspectateur ».

Envoyer par mail un article

Les séries américaines toujours premières de la classe

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.