Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

France 2 en pleine crise d'audience

21/06/2007 - par Amaury de Rochegonde, avec Bruno Fraioli

Fustigée par sa Société des journalistes pour ses journaux télévisés, la chaîne doit affronter une crise d'audience plus générale qui affecte surtout son avant-soirée.

La directrice de l'information, ­Arlette Chabot, l'a promis : la rédaction de France 2 sera réorganisée à la rentrée. Un séminaire de cadres est prévu samedi 23 juin, pour tenter d'apporter des remèdes à la « crise de confiance » qui, selon la ­Société des journalistes, mine le journal télévisé depuis la rentrée. « Audience en berne, démotivation, climat tendu », dénonce la SDJ, pour qui les éditions « manquent de souffle, de cohérence et de pertinence ». S'il n'est pas question de remplacer les présentateurs - David Pujadas, Catherine Lucet, Laurent Delahousse -, il s'agit de trouver le moyen de fidéliser le public de la Deux, réputé « très volatil et très exigeant en matière d'information », dixit Arlette Chabot.

Outre la montée en puissance des chaînes de la TNT, la direction pointe les spots de la campagne officielle, qui affectent le 20 Heures. « Nous aimerions revoir nos obligations de diffusion concernant les périodes électorales, explique Éric Stemmelen, directeur des programmes. Nous avons programmé tous les candidats à l'élection présidentielle en prime time. » Pourtant, selon Philippe Nouchy, directeur des études chez ­Zenith-Optimedia, le problème est bien plus large : « La baisse d'audience date de la rentrée, avec la première grille signée Duhamel-Carolis. Jusqu'en mars, France2 se tient avec 19 points de part d'audience. C'est en avril-mai-juin que cela se dégrade, puisqu'on tombe à 18points. »

Retrouver le sens de l'humour

Certes, la tranche 20 h-21 h perd alors sur un an 1,2 point au premier semestre, mais c'est surtout le créneau 19h-20 h qui plombe l'ensemble : - 2,5 points en part d'audience. La faute à Laurent Ruquier et son émission On a tout essayé. Selon Éric Stemmelen, pour être de nouveau une locomotive d'audience en avant-soirée, l'animateur doit « revenir à la rentrée à un programme de divertissement dont l'objectif est de divertir en retrouvant l'humour et l'ironie ». Laurent Ruquier avait en effet pris le parti d'un ton plus sérieux en raison de l'actualité politique. Les élections, décidément, ne réussissent pas à France 2.

Envoyer par mail un article

France 2 en pleine crise d'audience

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.