Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Bolloré s'intéresse de près à l'économie

05/07/2007 - par Amaury de Rochegonde

Vincent Bolloré souhaite investir dans la presse économique, promise selon lui à un fort développement. Il lancera aussi l'an prochain un magazine gratuit du week-end.

Un groupe comme le nôtre, à un moment ou un autre, ira dans le domaine économique. » Invité de l'Association des journalistes médias le 28 juin, Vincent Bolloré n'a pas caché ses ambitions dans ce secteur. Il s'est d'ailleurs dit prêt à regarder le dossier du quotidien La Tribune « s'il était à vendre ». Pour l'heure, le groupe n'a reçu aucun émissaire, ni de LVMH ni de la banque Lazard. Pas plus qu'il n'a été démarché par Pearson pour la vente des Échos malgré son intérêt affiché pour ce titre en tant que financier... et lecteur : « J'adore La Tribune et Les Échos comme consommateur, a déclaré Vincent Bolloré. Je m'en inspire beaucoup pour mes affaires. » Il rêve également de soigner les « mauvaises relations qu'entretiennent les Français avec leurs entreprises » et considère que « l'économie est un sujet qui est loin d'être épuisé ».

Rapprochement Havas-Aegis

Son groupe dégage chaque année 300 millions d'euros, réinvestis dans de nouveaux métiers à raison d'un tiers chacun : la voiture électrique, les puces de radiofréquences (et le Wimax) et les médias. « Nous suivons les préceptes socialistes, nous recyclons les capitaux », plaisante-t-il, soulignant au passage avoir « pris 1,5 milliard d'euros sur Vallourec ». Connu dans les médias pour sa chaîne Direct 8 - dont le budget va passer de 30 à 40 millions d'euros - et ses quotidiens gratuits (Direct soir, Matin plus), qui visent l'équilibre à six ans, Vincent Bolloré prévoit de lancer un magazine gratuit de 104pages au format dos carré, axé sur le week-end. Doté d'un investissement de 25 millions d'euros, ce titre pourrait voir le jour « entre novembre 2007 et juillet 2008 ». Et après ? Vincent Bolloré continue de plaider pour un rapprochement Havas-Aegis, après avoir mobilisé respectivement 600 et 750 millions d'euros d'investissements. Quant à savoir s'il rachèterait les parts de TF1 si Bouygues les mettait en vente, la réponse fuse : « On regarderait évidemment, mais il y a zéro chance qu'il vende. »

Envoyer par mail un article

Bolloré s'intéresse de près à l'économie

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.