Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

France 2 Foot encore à l'entraînement

05/07/2007 - par Bruno Fraioli

Ce sera l'autre duel du championnat : France 2 Foot, le nouveau magazine dominical de la Deux consacré au ballon rond, vient concurrencer le vénérable Téléfoot de TF1.

Le championnat de France de football va jouer les prolongations à la télévision avec la bataille des magazines dominicaux que vont se livrer TF1 et France 2 dès le 29 juillet. D'un côté du terrain, TF1 et son Téléfoot. Ce trentenaire emmené par Thierry Gilardi se porte bien avec 3 millions de téléspectateurs et des parts d'audience souvent supérieures à 50 % sur les hommes de moins de 50 ans. En face, France 2 avec son France 2 Foot. Le challenger compte sur Denis Balbir, recruté chez Canal +, pour occuper le poste d'attaquant de pointe.

Avec Téléfoot, TF1 bénéficie de la notoriété d'une marque reconnue. Aucun changement majeur n'est attendu et la programmation devrait être maintenue à 10 h 50. D'ailleurs, en attendant la confrontation, toute l'équipe est sereinement partie en vacances. Ce n'est pas le cas dans le camp adverse, où l'ensemble du staff va profiter du mois de juillet pour échafauder les dernières tactiques et enchaîner les entraînements sur le terrain. Car France 2 Foot a de l'ambition. Son manager général, Daniel Bilalian, le directeur des sports de France Télévisions, vise les 3 millions de fans, soit autant que son rival, et une part d'audience comprise entre 26 et 29 %, soit plus de 10 points au-dessus des scores réalisés en moyenne par la chaîne durant la journée.

Une seule saison pour s'imposer

Pour atteindre ses objectifs, France 2 Foot, outre l'attrait de la nouveauté, possède un gros avantage sur son rival de TF1 : les images officielles de tous les matchs du championnat de France de Ligue 1 et de Ligue 2. Une botte exclusive chipée en avril dernier à Téléfoot. Du coup, ce dernier ne pourra plus s'appuyer sur ces images très convoitées. « Qu'importe ! », rétorque TF1, qui assure pouvoir toujours aligner dans son émission d'autres éléments aussi talentueux : Ligue des Champions, équipe de France, championnats étrangers, etc.

S'attaquer à un monstre comme Téléfoot n'est pas facile. France 2 Foot - qui n'a qu'une saison pour s'imposer, car telle est la durée du contrat signé avec la Ligue de football professionnel - préfère éviter le choc frontal : le magazine sera programmé après la fin de Téléfoot, à partir de midi, et se dédoublera avec un second volet à 13 h 20. La première partie (50 minutes) sera consacrée aux comptes rendus de tous les matchs de la Ligue 1, aux reportages, aux enquêtes et à un tour exhaustif des buts de la Ligue2. La forme sera plus proche du journal télévisé que du talk-show, contrairement à la deuxième partie (30 minutes), diffusée à 13 h 20, qui consistera en un débat d'actualité entre les journalistes sportifs de la rédaction de France Télévisions, dans lequel pourront s'immiscer les téléspectateurs grâce aux SMS. Entre les deux chapitres, une mi-temps : le journal de 13 heures.

Comme dans tous les grands matchs, les hostilités ont débuté bien avant la rencontre : France 2 Foot va se mettre au service des clubs de football de France, affirme Daniel Bilalian, qui précise : « Nous allons rendre compte de tous les clubs, sans favoriser les plus aisés, ni se contenter uniquement des choses qui brillent. » Allusion à peine voilée à Téléfoot, parfois critiqué pour ne s'intéresser qu'à l'élite. D'ailleurs, pour mieux faire passer le message, c'est autour d'un vrai plat de supporters, une saucisses-frites, que France 2 a présenté son nouveau magazine de football. À moins que ce ne soit histoire de ne pas ajouter de frais supplémentaires à ce programme acquis 24 millions d'euros.

Envoyer par mail un article

France 2 Foot encore à l'entraînement

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W