Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Un grand chantier hors de France

06/09/2007 - par Amaury de Rochegonde

Nicolas Sarkozy veut aboutir à une reconfiguration de la politique audiovisuelle extérieure, dans une optique de rapprochement des opérateurs TV5, France 24 et RFI.

La recommandation date du mois de juin, mais elle a été rendue publique seulement fin août par l'Élysée. Dans sa lettre de mission adressée aux ministères des Affaires étrangères et de la Culture, Nicolas Sarkozy appelle à la construction d'un outil de « pilotage coordonné et efficace de notre politique audiovisuelle extérieure ». Un cadrage dans la droite ligne de son programme de candidat, dans lequel le futur président rappelait que « la France consacre environ 500 millions d'euros à son audiovisuel extérieur, c'est-à-dire presque autant que le budget de CNN et plus que celui de BBC World, pour une visibilité sans commune mesure ». (cf. Stratégies n° 1455).

Le patron du Quai d'Orsay, Bernard Kouchner, a levé un coin du voile sur les projets en cours. Il s'agit de mettre sur pied, avant la fin de l'année, une proposition concertée d'architecture qui rapproche les opérateurs TV5-France 24-RFI et les mobilise vers de nouveaux chantiers, comme « un grand portail Internet commun ». Aussitôt, le SNJ-CGT a réagi en accusant Kouchner de « sortir son « Kärcher » » et a rappelé le caractère composite de l'actionnariat de TV5, avec des intérêts belges et québécois notamment, sans compter la diversité des métiers et des savoir-faire. « Un des axes de cette réforme, c'est de conserver le caractère généraliste, multilatéral et francophone de TV5, réplique Georges-Marc Benamou, conseiller à l'Élysée. La francophonie n'est pas un obstacle, mais un élément dynamique. » Pour lui, il s'agit d'évoluer vers un média global en mettant fin, par exemple, aux guerres pour la diffusion et la commercialisation que se livrent TV5 et France 24. Des regroupements d'effectifs sont à prévoir, mais l'objectif est le développement, ou comme dit Georges-Marc Benamou, « que le médiatique développe du stratégique ». « Les équipes sont de bonne qualité, mais à cause d'un Meccano effrayant, ne convergent pas », conclut-il. Il rendra fin octobre un rapport au président de la République et au Premier ministre.

Envoyer par mail un article

Un grand chantier hors de France

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.