Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le rugby selon TF1

13/09/2007 - par Bruno Fraioli

Pour toucher un large public, la Une tente de vulgariser les retransmissions des matchs de la Coupe du monde.

Ruck, pack, maul, charnière, demi d'ouverture... Habitué au football, le téléspectateur français est moins familiarisé avec le rugby. Alors, pour que les retransmissions des matchs de la Coupe du monde, qui a débuté le 7 septembre avec 14 millions de téléspectateurs pour France-Argentine, soient un succès, TF1 fait dans la pédagogie. La chaîne a payé 80 millions d'euros pour acquérir les droits exclusifs des Mondiaux 2007 et 2011 (qui se tiendront en Nouvelle-Zélande), et compte bien rentabiliser son investissement en attirant le public le plus large possible, comme en ont témoigné cet été les très nombreux sujets sur le ballon ovale au JT de 20 heures.

Simplifier la réalisation

« L'approche est un peu plus didactique et pédagogique que pour le football, explique Laurent Lachand, réalisateur et responsable des programmes rugby pour TF1. Cela se traduit par des commentaires plus explicatifs, sans pour autant perdre le côté passionnel. » Pendant le match, Thierry Gilardi et son consultant Thierry Lacroix sont chargés de l'initiation aux subtilités de l'Ovalie. Les tactiques et les termes sont expliqués au fur et à mesure du déroulement du jeu, ainsi que les décisions de l'arbitre. Celles-ci font l'objet d'une incrustation à l'écran, sous l'horloge et le score. « Le son de l'arbitre, dont nous bénéficions, permet d'appuyer ses jugements », estime Laurent Lachand. « C'est un soutien capital dans la compréhension du jeu, ajoute Éric Bayle, responsable du rugby chez Canal +. Cela fait cinq ans que nous avons généralisé le son de l'arbitre dans la diffusion des matchs du Top 14, et les habitués du football nous le réclament. »

Pour cette Coupe du monde, TF1 parie aussi sur une réalisation simplifiée. « Priorité est donnée au direct et les ralentis ne doivent pas venir perturber la compréhension du match, explique Laurent Lachand. Les plans serrés sur les joueurs alternent avec d'autres, plus larges, permettant de voir les alignements des équipes et comprendre leur tactique de jeu. » Un effet rendu possible grâce à un dispositif technique pouvant s'élever jusqu'à vingt caméras autour de la pelouse, dont une « cable cam » placée au-dessus du terrain et se déplaçant au moyen d'un système sophistiqué de poulies et de câbles.

La chaîne compte également faire bon usage des données statistiques et des effets spéciaux. « Les outils virtuels, comme l'évaluation d'une distance, seront intégrés peu à peu, confie le réalisateur de TF1. Il faut savoir en user sans en abuser. » Parmi les effets les plus surprenants, celui qui offre au téléspectateur ce que voit le buteur au moment du tir d'une pénalité devrait marquer les esprits. Pour autant, Thierry Gilardi et Thierry Lacroix ne se transformeront pas en professeurs de rugby. « Il faut faire bien attention de rester dans le plaisir », conclut Laurent Lachand.

Envoyer par mail un article

Le rugby selon TF1

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.