Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Morandini, marque média

13/09/2007 - par Anne-Lise Carlo

Jean-Marc Morandini est l'homme de la rentrée médias. Radio, TV, Web, presse et édition : depuis quelques années, le journaliste officie sur tous les canaux. Un réseau savamment construit.

Depuis un moment, le tempo de l'emploi du temps de Jean-Marc Morandini a pris un rythme d'enfer : le journaliste travaille désormais sur tous les canaux. À 14 h 15, dans les studios d'Europe 1, c'est le plein boom de sa journée de travail. Jean-Marc Morandini termine à peine la nouvelle émission que lui a confiée cette année Jean-Pierre Elkabbach, le président de la station. Un grand direct de 11 h à 14 h pour balayer l'actualité de fond en comble. Et sortir enfin de l'actu télé : « Qu'est-ce que c'est bon de refaire du "news" ! », s'exclame l'intéressé. Le soir, il enchaîne avec son émission sur Direct8 - toujours centrée, elle, sur l'actualité médias. Entre-temps, il lui faudra trouver quelques instants pour animer son blog et rédiger sa chronique pour France soir. Au mois de novembre, c'est la sortie d'un nouveau livre, 2012 : l'implosion, qui se profile à l'horizon. « J'ai profité de l'été pour écrire ce docu-fiction sur ce que seront les médias dans cinq ans », explique-t-il.

« Je ne me vends plus à personne »

Le journaliste est aujourd'hui à la tête de deux sociétés, The Morandini Family pour la télévision et The Web Family pour son blog. Morandini est ­devenu une marque, un nom qui s'imprime d'ailleurs sur ses « produits ». L'époque de Tout est possible sur TF1 et des dérapages « trash » pour faire de l'audience à tout prix est désormais révolue. Aujourd'hui, le ­public est là. Notamment sur son blog, qui draine chaque jour 150 000 visiteurs uniques selon l'animateur. Le président d'Europe 1, Jean-Pierre ­Elkabbach, lui a fait de la publicité (involontaire ?) en estimant qu'il devait intégrer le périmètre de Lagardère. Les gros annonceurs (l'Oréal, par exemple) s'y presseraient plus que sur le site de la radio... « Morandini n'est pas à vendre, répond l'intéressé. La régie de mon blog est gérée par Lagardère jusqu'en juin. Après, on verra. » Après, le blog Jeanmarcmorandini.com deviendra un site avec une équipe spécifique, que le journaliste est en train de constituer. « Avant la déclaration d'Elkabbach, j'avais déjà eu deux grosses offres de rachat. J'ai tout refusé. » Pour garder une liberté de ton - sa marque de fabrique, selon l'intéressé.

L'ancien journaliste de La Cinq a tiré les leçons de son passage sur TF1. « Je ne me vends plus à personne. Je sais que je dois avant tout m'écouter. Comme ça, si je me trompe, je ne peux m'en prendre qu'à moi ! » Et des erreurs, il reconnaît en avoir commis, notamment sur Internet. « Au début, je n'y connaissais rien. J'ai appris peu à peu qu'Internet, c'est avant tout une communauté. Mais c'est aussi un espace où la violence des déclarations envers autrui est très forte. » Des modérateurs interviennent d'ailleurs sans cesse sur le blog.

Pour Emmanuel Maubert, rédacteur en chef de l'émission radio Le Grand Direct, le talent de ­Morandini, c'est « sa rapidité à capter ce qui va interpeller le ­public ». Un talent qui a déjà fonctionné avec l'actualité TV, dont Morandini est devenu une figure emblématique. « Je suis un passionné de télévision. Je la regarde constamment. Ce qui ne veut pas dire que je cautionne tout ce qui s'y fait. » Alors, que dit-il des programmes d'Endemol, qui produit son émission sur Direct 8 ? « Vraiment, quand je n'aime pas, je le dis ! Je n'ai aucune pression, d'autant que je suis salarié de Direct 8 et pas d'Endemol. Quand je suis arrivé à Europe 1, je pensais aussi que ça allait être compliqué de parler des programmes produits par des sociétés du groupe ­Lagardère. En cinq ans, je n'ai jamais eu aucune réflexion ! » Morandini au-dessus de la mêlée du PAF ? L'animateur n'a pas vraiment le temps de se poser la question : c'est déjà l'heure de partir pour Direct8. La clé du système Morandini ? « N'accepter aucun déjeuner ni dîner professionnels... » C'était ça ou ne plus dormir.

Envoyer par mail un article

Morandini, marque média

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.