Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les indépendants font bloc

20/09/2007 - par Muriel Signouret

La restructuration de la PQR se poursuit avec le regroupement des journaux du Centre. Objectif : mutualiser les moyens pour réduire des coûts toujours plus lourds et difficiles à amortir.

N'y a-t-il point de salut hors le regroupement pour les indépendants de la presse quotidienne régionale ? Le rapprochement annoncé le 14 septembre entre Centre France-La Montagne (basé à Clermont-Ferrand et qui édite La Montagne, Le Berry républicain, Le Populaire du Centre et Le Journal du Centre), La Nouvelle République du Centre-Ouest (NRCO, à Tours) et La République du Centre (Orléans) conforte le mouvement de concentration qui redessine le paysage de la presse locale depuis que Serge Dassault a décidé de se délester de la Socpresse en 2004.

Logique d'association

Après le Sud, qui achève sa recomposition autour de Groupe Hersant Média, propriétaire depuis la mi-août des groupes La Provence et Nice-matin, et autour de Sud Ouest et de La Dépêche, acquéreurs des Journaux du Midi mis en vente par Le Monde (lire l'encadré), c'est donc au tour des journaux de la région Centre de céder aux sirènes du regroupement. Une tendance inéluctable pour des acteurs confrontés à des coûts industriels lourds et difficilement amortissables, selon l'expert médias Jean-Clément Texier : « Les groupes de presse quotidienne régionale sont confrontés à la nécessité de changer de taille critique et de construire des ensembles géographiquement cohérents sur lesquels mutualiser leurs moyens. » Pour lui, le processus commence à peine et devrait aboutir à la survivance de trois ou quatre acteurs, contre une dizaine aujourd'hui.

« Nous sommes davantage dans une logique d'association que de concentration », précise toutefois Jacques Camus, PDG de La République du Centre dans laquelle Centre France-La Montagne va prendre 35 % aux côtés des deux actionnaires actuels, la Sparc et La Nouvelle République du Centre-Ouest (respectivement 36 % et 29 %). En créant d'ici à la fin de l'année une société commune baptisée Grand Centre, les trois titres, qui couvrent 17 départements avec près de 600 000 exemplaires cumulés, ambitionnent de « faire collectivement des choses que nous ne pourrions pas faire seuls », selon Jacques Camus. « Même si nous voulons une société à parité pour que la réflexion soit sereine, il pourra y avoir des apports capitalistiques différents selon les projets », ajoute Gilles Crémillieux, directeur du développement de Centre France-La Montagne.

En plus des moyens d'impression, les journaux du Centre réfléchissent à des développements communs dans Internet, les suppléments éditoriaux, les journaux gratuits ou encore la télévision locale avec notamment la création d'une société de production commune. Autant de synergies qui pourraient inquiéter les salariés. « Nous n'envisageons pas de réduire nos effectifs, rassure le PDG de La République du Centre qui devrait être le premier à prendre la présidence tournante de la société Grand Centre. Mais nous ne nous interdisons pas d'étudier la possibilité de mettre en commun les informations ­générales. »

Envoyer par mail un article

Les indépendants font bloc

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.