Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

France Ô se lance sur la TNT

20/09/2007 - par Amaury de Rochegonde

France Ô sera la 19e chaîne de la TNT sur l'Île-de-France. Elle s'efforce, pour l'occasion, de bâtir une grille grand public. Mais elle ignore tout de son audience.

Le 24 septembre, à la faveur de la réorganisation d'un multiplexe, France Ô sera officiellement lancée sur la TNT avec une grille musclée pour séduire un large public. Parmi ses nouveaux programmes phares, La Baie des flamboyants, une « telenovela » quotidienne, diffusée à 18 h 30, tournée en Guadeloupe (production : JLA, pour un budget de 3 millions d'euros), un talk-show journalier, Toutes les France, animé par Ahmed El Keiy (ex-Beur FM) et des journaux télévisés désormais diffusés 365 jours par an. « C'est une rentrée riche, à l'image des communautés de l'Outre-mer », souligne François Guilbeau.

Le directeur général de RFO a du pain sur la planche. D'abord, comment injecter de la cohérence dans une grille qui, par définition, s'adresse à une pluralité de communautés ? La chaîne a retravaillé en ce sens sa tranche matinale, où se succèdent les JT de chaque territoire, avec un nouvel habillage signé Dream on et surtout une cinquantaine de programmes courts de « slam » (déclamation de textes) : « Il s'agit de donner de la digestibilité à la case. » L'accent doit être aussi porté sur les sujets fédérateurs, tel le... moustique, qui affecte diversement les populations outre-mer. De même, il ne faut pas oublier les 2e, voire 3e générations d'Outre-mer qui ne vivent pas dans la nostalgie et n'entretiennent plus qu'un rapport lointain avec leur île. Concerts 9 semaines et un jour, débats J'ose avec Aurélie Bambuck, slam, etc. : France Ô veut montrer qu'elle n'est pas qu'une chaîne typée « plus de quarante ans », avec ses captations de théâtre le vendredi soir tiré du Festival d'Avignon.

Un panel Médiamétriepeu représentatif

François Guilbeau espère bien entendu un afflux de recettes publicitaires à l'occasion de l'élargissement à la très populaire TNT. Le câble et le satellite couvraient mal les populations d'Outre-mer. Seulement, il s'avoue incapable de prédire sa future audience. « Nous ne souscrivons pas à Médiamétrie, qui n'est pas très représentatif de notre réalité », pointe-t-il. Le panel de l'institut d'études comprend un trop faible échantillon, à son goût, de Franciliens issus de l'Outre-mer. D'où la nécessité de se contenter, pour l'heure, des packages publicitaires de France Télévisions et non d'annonceurs ciblés. « Le cadre réglementaire est extrêmement rigide, répond Charles Juster, directeur de la communication de Médiamétrie. La Cnil [Commission nationale de l'informatique et des libertés] nous interdit tout critère ethnique dans le panel. »

Envoyer par mail un article

France Ô se lance sur la TNT

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.