Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

I-Télé revendique la première place

20/09/2007 - par Amaury de Rochegonde

La chaîne proclame qu'elle est la première chaîne d'information de France. Un statut que lui conteste BFM TV sur le seul périmètre de la télévision numérique terrestre.

On est en tête et on va rester en tête. » Le 11 septembre, Valérie Lecasble, directrice générale d'I-Télé, la chaîne d'info en continu du groupe Canal +, a profité de la présentation de sa grille de rentrée pour réaffirmer son leadership. La chaîne, qui depuis janvier a vu défiler sur ses plateaux le gratin de la politique, annonce 11 millions de téléspectateurs par semaine contre 3,5 millions au moment de son lancement sur la TNT, il y a deux ans. I-Télé se serait imposée comme la première chaîne d'info devant LCI (6,1 millions de téléspectateurs par semaine), la chaîne de TF1, même si les périmètres sont difficiles à comparer : LCI n'est pas dans l'étude des chaînes de la TNT, tandis qu'I-Télé n'est plus dans l'étude Mediacabsat, qui prend en compte les chaînes du câble et du satellite... « Je ne comprends pas ce débat, a protesté Bertrand Meheut, PDG de Canal +. Vous êtes obligés de prendre en compte l'ensemble du périmètre, à savoir aussi le câble et le satellite. »

Loin de l'équilibre

De fait, la chaîne souffre d'un déficit d'image qui la place volontiers en challenger de LCI. Elle se dit aussi victime de la communication de BFM TV, qui revendique la première place sur la TNT. C'était en effet le cas en mai, juillet et août 2007, avec 0,9 % de part d'audience. Or, I-Télé doit prouver qu'elle fait beaucoup mieux que sa concurrente directe sur la TNT, avec un budget inchangé de 37 millions d'euros, contre 25 millions pour BFM TV...

Pour cela, la chaîne parie sur quatre grandes sessions d'info, ses présentateurs Samuel Étienne, Thomas ­Hugues ou Laurent Bazin, ainsi que sur des émissions polémiques à l'instar de Ça se dispute avec Éric Zemmour et ­Nicolas Domenach. « Il y a chez nous une liberté de ton et une impertinence. Il se dit plus de choses qu'ailleurs », affirme V­alérie Lecasble. Mais comment conserver cet état d'esprit à l'heure des courbes d'audience et des suivis de recettes publicitaires ? Certes, ­Canal + Régie, qui commercialise son espace, aurait réussi à multiplier ses recettes par 4,5, mais la chaîne est loin d'être à l'équilibre : elle perdra encore 18 millions d'euros en 2007.

« Il nous faut une stratégie de leader avec un esprit de challenger », répond la journaliste. Objectif : sortir du rouge dans le courant de l'année 2009, de façon à être la « première chaîne d'info qui gagne de l'argent ». Avant l'été, I-Télé a ouvert un guichet départ concernant 14 postes. Les syndicats ont d'emblée rappelé que « l'exigence de résultats immédiats affaiblit l'entreprise ». « Il faut placer le curseur au bon endroit entre l'idéal et le possible, répond Valérie Lecasble. Aujourd'hui, nous participons au développement du groupe Canal +. Nous ne sommes pas laissés de côté. C'est un signe fort que nous ne sommes pas le PSG. »

Envoyer par mail un article

I-Télé revendique la première place

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.