Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le Figaro se lance dans la télévision

04/10/2007 - par Muriel Signouret

Le groupe de presse construit un studio qui sera opérationnel début 2008. Objectif : produire du contenu audiovisuel pour ses sites Internet, mais aussi pour d'autres diffuseurs.

Qu'on ne s'y méprenne pas : l'arrivée d'Étienne Mougeotte, l'ancien numéro deux de TF1, à la direction de la rédaction du Figaro magazine n'a aucun lien avec la création d'un studio audiovisuel dans le groupe de presse. Selon Pierre Conte, le directeur général adjoint en charge des nouveaux médias, « il s'agit d'une diversification naturelle » qui permet de consolider la présence de la marque dans la sphère numérique. « Notre stratégie n'est pas celle du papier, mais de l'information à valeur ajoutée signée Le Figaro », complète Nicolas Beytout, directeur des rédactions du groupe. Ce dernier est d'ailleurs familier des caméras au sein d'un journal, avec Les Échos qu'il a dirigés de 1996 à 2004. Reste que le studio du quotidien économique servait davantage à faciliter la vie des journalistes intervenant sur des chaînes de télévision qu'à produire un contenu propre.

Construit au sous-sol de l'immeuble du boulevard Haussmann, à côté de la cafétéria Cojean, le studio du Figaro, dont le coût oscille entre 300 000 et 400 000 euros, devrait être opérationnel début 2008. Pas question toutefois de créer une rédaction spécifique pour l'audiovisuel : l'activité fonctionnera sur la base du volontariat des journalistes du Figaro, de TV magazine, du Journal des finances ou encore du site Sport 24. Les chroniques et les débats qui y seront organisés alimenteront les sites Internet du groupe, qui proposent déjà de courtes séquences vidéo fabriquées par les journalistes Web munis de téléphone-caméra perfectionné. La nouvelle production audiovisuelle du Figaro, qui se fera sous la houlette de Laurent Guimier, l'actuel directeur de la rédaction de figaro.fr, sera de meilleure qualité afin de pouvoir être diffusée sur d'autres canaux tels que la télévision.

« L'idée est aussi de placer notre production auprès d'autres diffuseurs », ajoute Nicolas Beytout, qui confie être en discussion avancée avec certains médias. Le projet de chaîne locale BFM Paris TV, qui n'a pas été retenu sur la télévision numérique terrestre parisienne en 2007, prévoyait déjà une association avec Le Figaroscope. De là à imaginer, à terme, la création d'une Figaro TV... « Nous n'en sommes pas là », affirme Pierre Conte, qui rappelle que Le Figaro n'est pas candidat à la télévision mobile personnelle. « Pour l'instant, nous prétendons être une petite boîte de production de contenus audiovisuels. »

Envoyer par mail un article

Le Figaro se lance dans la télévision

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.