Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Planète obtient Justice

04/10/2007 - par David MEDIONI

Restée deux ans en gestation, la dernière-née des chaînes découverte du groupe Canal + veut démonter les ressorts du système judiciaire.

Commission rogatoire, garde à vue, mise en examen, pièce à conviction : tous ces termes n'auront bientôt plus de secret pour les téléspectateurs du bouquet Canalsat. Le 27 octobre, Planète Justice - détenue à 66 % par Canal Multithématiques et à 34 % par France Télévisions - verra le jour sur le canal 62. Dotée d'un budget de 5,5 millions d'euros, la dernière-née du pôle découverte de Canal + se veut la référence en matière d'explications, de compréhension et de décryptage du système judiciaire français. Sa grille de programmes fait ainsi la part belle à l'actualité de la justice et aux conseils pratiques.

Recours à la Garde des Sceaux

Outre les rediffusions de Faites entrer l'accusé de Christophe Hondelatte, émission jusqu'à présent programmée sur France 2, Planète Justice a confié à son complice Dominique Rizet le soin de dresser chaque semaine le panorama de l'actualité judiciaire. Est également prévu un magazine de services et de conseils sur des questions de droit très concrètes. Le tout agrémenté de séries, docu-fictions sur la prison, la police ou les avocats. « La justice est la deuxième thématique qui intéresse le plus les Français, souligne Damiano Malchiodi, responsable éditorial de la chaîne. Il est donc normal que nous nous en emparions pour la décrypter et la faire comprendre. » Le projet n'est pas tout neuf. Planète le couvait depuis deux ans et a travaillé d'arrache-pied pour convaincre Canalsat de sa pertinence. « Avec ce lancement, nous prouvons que nous voulons étendre l'aventure Planète en respectant sa vocation : faire découvrir et faire comprendre », assure Rodolphe Belmer, directeur général de Canal +.

Décrypter le système judiciaire, c'est aussi ce que souhaitait le barreau de Paris quand il envisageait la création d'une «chaîne du droit ». Le coordinateur de cette dernière, Pierre Chauffour, précise que « ces projets sont complémentaires, puisque nous voulons émettre une heure par jour sur Internet ». Pas question pour autant de créer une Court TV à la française, du nom d'une célèbre chaîne américaine : la loi hexagonale sur la liberté de la presse interdit « l'emploi de tout appareil permettant d'enregistrer et de transmettre l'image ou la parole » lors des audiences. Dès lors, comment être la chaîne de la justice quand les portes des tribunaux restent fermées aux caméras ?

La direction de Planète a écrit à la Garde des Sceaux, Rachida Dati, pour lui demander de faire avancer le dossier sur la question des caméras dans les prétoires, restée en suspens depuis la remise du rapport Linden à Dominique Perben en janvier 2006. « Nous avons envie d'aller voir ce qui se passe derrière les portes des tribunaux », concède Damiano Malchiodi. Pousser les portes pour enrichir le spectacle au mépris de la sérénité des débats ? C'est la dérive que redoutent certains professionnels du droit. L'avocat plaidera-t-il pour son client ou pour la caméra ? « Il faut que cela se fasse dans un cadre précis, explique Dominique Verdeilhan, chroniqueur judiciaire sur France 2, qui ajoute : « La diffusion doit avoir lieu une fois le procès terminé, les témoins et les jurés doivent être cachés. Mais une diffusion a posteriori peut s'avérer très pédagogique. » Avocats, magistrats et hommes de télévision sont toutefois conscients de la nécessité pour l'institution judiciaire de communiquer. « Nous sommes dans un long mouvement qui va vers l'intégration raisonnée des caméras dans les tribunaux. Planète Justice en sera l'accompagnateur », a assuré Olivier Stroh, directeur du pôle découverte de Canal +.

Envoyer par mail un article

Planète obtient Justice

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.