Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Éric Fottorino appelle David Guiraud au Monde

31/01/2008 - par Amaury de Rochegonde

Le nouveau président du directoire souhaite faire venir l'ancien directeur général des Échos pour redresser le groupe. Jean-Michel Dumay est évincé de la Société des rédacteurs du Monde.

Ce n'est pas un choc mais un « pacte de confiance » qu'Éric Fottorino, le nouveau patron du groupe Le Monde, annonce en faisant venir David Guiraud, l'ancien directeur général des Échos que Nicolas Beytout vient de débarquer du quotidien économique. L'homme, qui sera présenté avant la fin de cette semaine au conseil de surveillance, est appelé à constituer avec lui un « véritable tandem » susceptible de remettre de « l'harmonie et de l'efficacité » dans une maison qui en manque singulièrement ces derniers temps.

Il faudra en effet que ce « gestionnaire » déploie des talents autant diplomatiques qu'opérationnels pour ramener de la sérénité dans le groupe. L'éviction de Jean-Michel Dumay, le président de la Société des rédacteurs du Monde (SRM), à la demande des actionnaires extérieurs, a en effet affecté les salariés les plus attachés à l'indépendance du journal. À tel point qu'Éric Fottorino s'est résolu, le 28 janvier, à écrire aux personnels pour leur signifier qu'il n'avait pas sacrifié aux actionnaires externes le président de la SRM (ce dernier évoque un «marchandage» pour sa démission du 31 mars, date du départ d'Alain Minc). S'il reconnaît qu'il ne pouvait être élu à la tête du groupe en cas de maintien de Jean-Michel Dumay à la présidence de la SRM, Éric Fottorino précise que ce dernier « s'était engagé à s'éloigner » sitôt qu'un plan d'économies serait présenté, « estimant qu'il ne pouvait apparaître protégé par son statut ». Il confirme par ailleurs la création d'un groupe de travail sur la recapitalisation du groupe autour du projet Prisa- Lagardère, « voire Stampa ». Des partenaires liés par un pacte d'actionnaires et qui auront bientôt la voie libre... sans Jean-Michel Dumay.

Envoyer par mail un article

Éric Fottorino appelle David Guiraud au Monde

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.