Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

XXI, l'autre journal

07/02/2008 - par Delphine Le Goff

Le grand reporter Patrick de Saint-Exupéry et l'éditeur Laurent Beccaria se taillent un succès en librairie avec leur trimestriel consacré au reportage.

Liquéfié. C'est ainsi que Patrick de Saint-Exupéry décrit son état, ainsi que celui de son partenaire, l'éditeur Laurent Beccaria, au moment de la sortie de leur magazine XXI - prononcez « vingt et un ». « Pendant les six mois précédant le lancement, on nous a dit, un nombre incalculable de fois : "Vous êtes cinglés " ou alors "vous êtes courageux", ce qui revient au même ! », raconte le grand reporter. Audace ou folie, le résultat a en tout cas de quoi rendre jaloux les circonspects : le premier tirage du magazine, distribué exclusivement en librairie, a été épuisé en un clin d'oeil, 40 000 exemplaires en dix jours. Le titre a dû être réimprimé, et figure, au moment où nous écrivons, à la cinquième place des ventes d'essais et de documents, selon le classement Livres Hebdo.

Parfait décalage

« Nous sommes un peu dépassés », avoue Patrick de Saint-Exupéry. Et pour cause, les fondateurs misaient plutôt sur 15 000 ventes. À l'origine du projet, une lassitude face au journalisme tel qu'il se pratique aujourd'hui. Saint-Exupéry, prix Albert-Londres, écrivain et ancien grand reporter au Figaro, en a fait l'expérience. « Je me voyais tout à coup demander de synthétiser un reportage en trois feuillets... Les formats étant de plus en plus standardisés dans la presse, un article de deux feuillets est désormais considéré comme un grand papier. Alors qu'il y a encore dix ans, la presse publiait des sujets de douze feuillets. » Avec Laurent Beccaria, le fondateur des Arènes, le journaliste mûrit le projet d'un magazine privilégiant ce que les Anglo-Saxons appellent le « narrative writing » : un journalisme qui sait avant tout raconter des histoires. Le tout agrémenté d'illustrations, de photoreportages et de bandes dessinées.

En lisant XXI, on pense à L'Autre Journal ou à Actuel, titres cultes des années 80, mais aussi au New Yorker, à Vanity Fair... « Nous nous situons clairement dans cet univers, sans revendiquer de parenté avec l'un de ces titres », souligne Saint-Exupéry. D'autant que le trimestriel se situe hors des schémas classiques de la presse, de par son mode de distribution et son modèle économique. « Nous sommes allés voir des éditeurs de presse, mais ils nous demandaient tout de suite quelle était notre cible, ce dont nous n'avions pas la moindre idée !, se souvient le journaliste. Nous nous sommes trouvés en parfait décalage. » Pas farouchement opposés à la publicité au départ, les fondateurs finissent pourtant par faire l'impasse. « Le titre ne contenait pas d'aspirateurs à pub, comme des rubriques conso, par exemple, poursuit Patrick de Saint-Exupéry. Il aurait fallu que nous allions chercher la publicité avec les dents, et nous n'avions ni l'énergie ni l'argent. »

Le magazine, qui compte parmi ses actionnaires des éditeurs comme Antoine Gallimard, est donc vendu au prix de 15 euros. Un tarif élevé, surtout pour les plus jeunes, mais « c'est le juste prix pour un trimestriel de 200 pages, avec 100 % de contenu inédit », estiment les fondateurs, qui proposent en revanche, sur le site Internet leblogde21.com, des articles exclusifs et gratuits.

Pour l'heure, Laurent Beccaria et Patrick de Saint-Exupéry planchent déjà sur le prochain numéro, qui comportera un dossier sur les nouveaux visages de l'économie, ainsi qu'un reportage de l'auteur de BD Jacques Ferrandez, parti avec son fils à Cuba afin de dresser les portraits croisés... d'un père cubain et de son fils. Les propositions de piges affluent, Saint-Exupéry reçoit tout le monde. « Pour l'instant, résume-t-il, notre état d'esprit, c'est de laisser la porte et les fenêtres grandes ouvertes. »

www.leblogde21.com

Envoyer par mail un article

XXI, l'autre journal

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.