Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Alain Ayache est mort d'une crise cardiaque dimanche dernier, à l'âge de soixante et onze ans. Avec lui disparaît une certaine façon de faire du journalisme, à l'ancienne est-on presque tenté d'écrire. L'éditeur du Meilleur-Spécial dernière, de Réponse à tout et de ­Numéro, pour ne citer que quelques titres de son groupe, se méfiait comme de la peste des études marketing, n'ayant ­confiance qu'en son jugement et son flair. Et quel flair ! Un titre comme ­Réponse à tout, imaginé sur un coin de table, rencontra d'emblée le succès, et nombre de clones en ont profité.

On connaît l'histoire de ses débuts : jeune journaliste, Ayache avait obtenu son premier scoop en se cachant dans une armoire chez Drouant, le célèbre restaurant parisien, pendant la réunion du jury décernant le Prix Goncourt... Cela lui avait permis de dévoiler le nom du lauréat avant tous ses confrères. On a oublié l'heureux élu, mais pas celui qui, le premier, en révéla l'identité.

Dernier des Mohicans

Bien sûr, ce genre de stratagème fait aujourd'hui sourire et les méthodes d'Ayache n'ont pas toujours eu bonne presse. Et pourtant... À l'heure où tout semble formaté et régenté, où le moindre communiqué fait l'objet de réunions au sommet, que ne donnerait-on pour retrouver cette forme de fraîcheur dans l'approche du métier de journaliste !

Courageux, ce « serial entrepreneur » s'était aussi opposé violemment au Syndicat du Livre à l'époque de sa toute-puissance.

Au Flore tous les matins (jusqu'à ce qu'on ne puisse plus y fumer le cigare), à l'Atelier Robuchon pour le déjeuner... Ayache faisait un peu figure de dernier des Mohicans de la presse. Lundi 18 février, un dernier scoop figurait à la une de son blog : « Alain Ayache est décédé. Par Alain Ayache. Aucun ­commentaire. »

Envoyer par mail un article

Le Meilleur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.