Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Deux femmes pour succéder à Alain Ayache

21/02/2008 - par Delphine Le Goff

Àsa fille Prunelle qui, âgée de six ans, lui demandait en 2002 : « Papa, pourquoi tu fais des journaux ? », Alain ­Ayache répondait : « Pour le plaisir ». Le patron de presse s'est éteint le 17 février à l'âge de 71ans. Il dirigeait l'un des derniers groupes de presse indépendants (45 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2007), qui édite dix titres, dont DS, Numéro, Questions de femmes ou encore Cuisinez comme un chef. L'indépendance, un terme qui revient dans tous les hommages. « C'était un sacré personnage, très iconoclaste et très attaché au système coopératif des NMPP », se souvient Rémy Pflimlin, son directeur général. Alain Ayache était membre du conseil de gérance des messageries, ainsi que président de la coopérative des publications parisiennes depuis 1993.

L'espion de chez Drouant

L'épouse d'Alain Ayache, ­Nathalie, et sa fille, Caroline, déjà directrice générale du groupe, devraient lui succéder. Riche, avec une fortune professionnelle estimée à 140 millions d'euros selon Challenges, le journaliste laisse derrière lui nombre d'anecdotes inoubliables, auréolées des volutes de ses ­cigares. Il commence sa carrière à seize ans par un tonitruant fait d'armes : il s'enferme dans un placard à balais chez Drouant, d'où il espionne les délibérations du jury du Goncourt. En 1983, il récidive en publiant dans Le Meilleur, hebdo créé en 1971 et fusionné avec le journal hippique Spécial dernière en 2002, l'intégralité des délibérations, enregistrées avec un micro directionnel. Il avait aussi vendu à des centaines de journaux dans le monde la première inter-view de Gaston Dominici à sa sortie de prison.

Envoyer par mail un article

Deux femmes pour succéder à Alain Ayache

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.