Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Alain Weill prépare sa Tribune

21/02/2008 - par Muriel Signouret

Le patron du quotidien économique veut cibler les décideurs. Au programme, une gestion rigoureuse et la promesse d'innovations éditoriales.

C'est sous les ors de l'hôtel Raphaël, à deux pas de l'Arc de triomphe, que le patron de La Tribune, Alain Weill, a esquissé le 13 février son plan de relance pour le quotidien. À ses côtés, Valérie Decamp, transfuge de Metro propulsée à la direction générale, et Éric Izraelewicz, son adjoint et patron des rédactions, qui avait démissionné la veille avec fracas des Échos en mettant en cause l'interventionnisme de Nicolas Beytout, PDG de la branche médias de LVMH. Ces deux recrues sont, selon Alain Weill, les garants de la double exigence qu'il s'est fixée pour un titre « utile et pratique » destiné aux décideurs : la qualité éditoriale et la rentabilité. Il s'agit d'atteindre l'équilibre au plus tard en 2010. « La Tribune a réalisé un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros en 2007, pour 17 millions de pertes, un volume d'affaires suffisant pour parvenir à l'équilibre », affirme-t-il. À condition de réduire les coûts et de réaliser « de 10 à 12 millions d'euros d'économies » par an. « Sans plan social », précise-t-il. En revanche, les départs à la rédaction ne seront pas remplacés.

Alain Weill compte aussi sur une nouvelle manne publicitaire émanant des secteurs de l'emploi, de la culture et surtout du luxe. LVMH, l'ancien propriétaire, s'est en effet engagé à acheter de l'espace dans le quotidien.

Valérie Decamp, experte en distribution ad hoc avec le gratuit Metro, s'attellera également à « rendre le journal plus accessible » et à créer des synergies avec les autres rédactions du groupe. Autres innovations au programme, une nouvelle formule prévue pour septembre et la création d'une activité hors médias avec des conférences. Internet n'est pas en reste. La rédaction, qui quittera fin mars ses locaux du centre de Paris pour s'installer en bordure du périphérique, Porte de Versailles, sera totalement bimédia. « Il faut que l'on donne à la presse quotidienne une image de modernité », conclut Alain Weill.

Envoyer par mail un article

Alain Weill prépare sa Tribune

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.