Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Fun Radio étend son réseau

21/02/2008 - par Entretien : M.S.

À trente-six ans, Jérôme Fouqueray est aux commandes du pôle musical du groupe RTL depuis un an. L'une de ses missions : développer la marque Fun Radio, la station « soul and dance ».

Trois de vos DJ fétiches ont signé un partenariat avec votre concurrent NRJ ? Comment l'interprétez-vous ?

Jérôme Fouqueray. Nous avions été les premiers à signer avec David Guetta, Bob Sinclar et Martin Solveig, qui incarnent le mouvement musical sur lequel Fun a construit son identité, c'est-à-dire la musique du « dance floor ». Le fait que la première radio musicale de France évangélise nos marques et notre territoire est finalement flatteur. Mais nos auditeurs ne sont pas dupes.

Vous vous livrez une guerre des fréquences. Ce problème sera-t-il résolu par la radio numérique ?

J.F. Nous sommes en train d'étendre notre réseau et nous comptons aujourd'hui 270 fréquences grâce à un gros travail de lobbying effectué auprès des collectivités territoriales et du CSA. En 2008, j'espère que nous gagnerons les villes de Rouen, Evreux, Lens et Valenciennes. La radio numérique va résoudre ce problème d'iniquité, mais cela va nous coûter plusieurs millions d'euros à un moment où notre économie est fragilisée.

Comment envisagez-vous de faire face à la hausse de la rémunération équitable ?

J.F. Nous envisageons de diminuer la part de la musique sur notre antenne en diffusant, dès le mois de septembre prochain, un talk-show pendant la nuit. À Fun Radio, cette hausse va nous coûter 600 000 euros supplémentaires par an. Avec RTL2, c'est 1 million d'euros en plus, ce qui représente la totalité de nos recettes publicitaires locales. J'attends avec impatience un « big bang » réglementaire, car notre marché est trop contraint, que ce soit avec la licence globale ou les quotas. Autre levier : le « special marketing », avec le développement des licences d'exploitation de notre marque.

Envoyer par mail un article

Fun Radio étend son réseau

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.