Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Laurent Storch, un expert aux programmes de TF1

13/03/2008 - par Bruno Fraioli

Le nouvel homme fort de la chaîne, nommé directeur des programmes, est un proctérien. Il s'est imposé grâce au succès des séries américaines.

Le TF1 nouveau prend forme. Nonce Paolini, directeur général de la chaîne, façonne peu à peu son équipe. Derniers bouleversements en date : le départ de Takis Candilis, ­patron des fictions, qui rejoint Lagardère Entertainment, et la promotion de Laurent Storch comme directeur des programmes. Cet HEC, qui a fait ses armes chez Procter&Gamble, prend les rênes de la grille de la première chaîne française, dont l'audience est grignotée jour après jour par les nouveaux médias et la TNT.

Détecteur de talents

Il est tentant de résumer le profil de Laurent Storch, quarante-six ans, à celui d'un homme de marketing, quand même passé par Sciences Po et titulaire d'un DEA d'histoire. « Après HEC, j'étais parti pour une carrière dans le marketing, mais il y a eu des opportunités », raconte-t-il. La première a été de croiser la route de Robin Leproux. En 1989, l'ancien président de RTL, alors patron des projets spéciaux chez Polygram, ­remarque l'opération montée par Laurent Storch avec les lessives Ariel chez Procter. « J'avais offert des cassettes audio dans plus d'un million de barils », se souvient l'intéressé.

Sur le départ, Robin Leproux propose son poste à Laurent Storch, qui, fan de musique, n'hésite pas. Ce meneur d'hommes - « Je m'ennuie quand je travaille seul » - prend la direction de ­Polygram Video. Son travail consiste alors à faire la tournée des salles de spectacle pour y découvrir les talents de demain. En 1997, il est appelé par un chasseur de têtes pour succèder à Guillaume de Vergès à la direction des acquisitions de TF1. Sa première mission : contrer les succès des ­séries ­Urgences sur France2 et X-Files sur M6. Avec son équipe, il déniche ­LesExperts aux États-Unis. Bonne pioche. Suivront avec autant de bonheur Grey's Anatomy, Lost et Ugly Betty.

Désormais, celui qui a signé La Môme ou Astérix pour TF1 Films règne sur l'ensemble de la grille de TF1, information et sport exceptés. « C'est une chance et un privilège, j'en ai conscience, confie-t-il. Mais cela ne sert à rien d'y penser continuellement, sinon on n'arrive à rien. Je conçois mon rôle comme le rouage d'une machine qui n'a pas calé mais qui doit redémarrer. » Face à la chute de l'audience de TF1 (27,5 % de part d'audience en février), Laurent Storch cherchera des solutions alternatives. Il les trouvera peut-être chez lui, en étudiant la consommation médias de ses deux enfants, âgés de 9 et 11ans. « Ce n'est pas un laboratoire, mais je les observe. »

Envoyer par mail un article

Laurent Storch, un expert aux programmes de TF1

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.