Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

« Je compte resterencore deux ans »

13/03/2008 - par Entretien : Muriel Signouret

Souvent cité pour remplacer Philippe Bouvard aux Grosses Têtes de RTL, Stéphane Bern, l'animateur du Fou du roi sur France Inter (1,5 million d'auditeurs quotidiens), promet de fêter les dix ans de son émission, en 2010.

Vous êtes régulièrement sollicité par d'autres radios. Remplacer Philippe Bouvard sur RTL, ça vous tente ?

Stéphane Bern. Philippe Bouvard est irremplaçable. C'est lui qui m'a tout appris. Je crois qu'il faudrait quelqu'un pour faire une transition. Sur France Inter, on est libre, et surtout libre de tout dire à condition que l'on soit drôle. Il y a aussi un esprit citoyen. Dans mon émission, par ailleurs, on ne descend jamais au-dessous de la ceinture... Mais il est vrai aussi que France Inter est une maison qui peut être pesante. En tout cas, je compte être présent pour fêter les dix ans du Fou du roi.

Après huit ans à la tête de l'émission, ne ressentez-vous pas une certaine forme de lassitude ?

S.B. Sans doute. Huit ans, cela signifie plus de 200 invités, un lever matinal vers 6 h 30 tous les jours pour être à la radio à 7 h 45. Oui, parfois, j'ai envie de partir en vacances. Mais une fois que la lumière rouge des micros du studio 106 s'allume, c'est le plaisir qui reprend le dessus. Et puis, l'émission a évolué, elle s'est ­installée et les stars ne rechignent plus à venir. Nous avons affiné notre humour, sans tomber dans le consensus. Nous sommes un peu Le Canard enchaîné de la radio.

«Les Évadés du Fou du roi » dans la matinale vous rapportent-ils des auditeurs ?

S.B. C'est le directeur de France Inter, Frédéric Schlesinger, qui m'a demandé de prêter mes humoristes, et j'avoue que je n'ai pas vu cela d'un très bon oeil. Je craignais qu'on déshabille mon émission. Finalement, cela permet de décoincer la rédaction et d'annoncer mes ­invités. Du coup, on refuse des spectateurs de l'émission tous les jours au studio. Quant au gain d'auditeurs, Médiamétrie nous le dira.

Envoyer par mail un article

« Je compte resterencore deux ans »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.