Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le groupe Ebra au régime sec

20/03/2008 - par Muriel Signouret

Le groupe, qui diffuse plus d'un million d'exemplaires de l'Alsace au Dauphiné, prévoit de supprimer 10 % de ses effectifs.

Début d'année morose pour les 5 000 salariés du groupe ­(contrôlé à 51 % par L'Est Républicain et à 49 % par le Crédit mutuel), qui diffuse 1,1 million d'exemplaires chaque jour de Nancy aux portes du Vaucluse. En guise de bons voeux, la direction a annoncé la suppression de 10 % des effectifs.

« Il ne va pas y avoir un plan de ­départs pour le groupe, nuance Daniel Bordür, représentant SNJ au comité d'entreprise. Chaque entité a ses propres dispositifs. » Ainsi, à L'Est républicain s'imbriquent un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) pour les journalistes et un plan de modernisation sociale (PMS) pour les ouvriers, employés et cadres. Au total, ce sont 104 personnes, dont 16 journalistes, qui devront quitter l'entreprise d'ici à la fin de l'année.

Au Progrès, le PMS, qui ne concerne que les plus de 50 ans, est assorti d'un PSE pour les plus jeunes ainsi que d'une clause de cession pour les journalistes. « D'ici à fin mars, une vingtaine de journalistes auront quitté le groupe, indique Jean-Philippe Vigouroux, délégué syndical. Mais l'objectif de la direction est de supprimer 200 postes sur 800 environ. » Une cure d'amaigrissement qui vise à ramener Le Progrès à l'équilibre dès 2009.

Synergies à prévoir

Les Dernières Nouvelles d'Alsace ne sont pas épargnées. La rédaction a protesté contre ces coupes salariales par une grève début février.

Pour l'heure, les différents titres du groupe Ebra n'envisagent pas d'action collective. « Chaque titre bouge dans son coin parce que les accords d'entreprise ­varient de l'un à l'autre », explique Éric Barbier, délégué SNJ.

Mais d'autres points d'achoppement pourraient déboucher sur une mobilisation générale, comme la volonté de la direction de créer des synergies rédactionnelles entre les titres ou encore de mutualiser les contenus pour certaines rubriques. La direction se refuse pour le moment à tout commentaire.

Envoyer par mail un article

Le groupe Ebra au régime sec

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.