Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le Fig mag veille au respect de la tradition

20/03/2008 - par Delphine Le Goff

L'hebdomadaire, qui fêtera bientôt ses trente ans, lance le 21 mars une nouvelle formule promettant de revenir à ses fondamentaux : actualité, art de vivre et culture.

C'est la dernière ligne droite, les pages placardées sur le mur l'attestent. D'autant que les équipes du Figaro magazine doivent boucler leur nouvelle formule avec une journée d'avance, histoire d'être dans les kiosques un jour plus tôt que d'habitude, le vendredi 21 mars, pour être sûr que les lecteurs le verront bien à l'orée du lundi de Pâques. « Nous profitons de l'anniversaire du magazine, qui fêtera ses trente ans le 12 avril, pour le redynamiser, explique Alexis Brézet, directeur de la rédaction. Trente ans, c'est le bel âge, celui où l'on bouge. »

Et pour cause. Nouveau management, avec l'arrivée en septembre dernier de l'ancien vice-président de TF1 Étienne Mougeotte au poste de directeur des rédactions du groupe Figaro, nouvelle formule du magazine... cela fait beaucoup de changements en quelques mois pour les équipes, installées 14, boulevard Haussmann, à Paris. Mais pas de révolution. « Il existe un souffle très positif autour de ce projet, assure Guillemette Payen, éditrice des magazines du Figaro. D'autant que nous nous sommes efforcés de revenir au concept fondateur du titre. » C'est-à-dire ? « Lorsque le journal a été lancé en 1978, il reposait sur trois piliers : l'actualité, l'art de vivre et la culture, explique Alexis Brézet. Les études que nous avons menées à la fin de l'été montrent que nos lecteurs ne veulent pas autre chose, trente ans après ! »

Lectorat mixte, plutôt provincial... et avide de débats

Étienne Mougeotte recommande volontiers d'être sérieux sur le fond tout en étant « attentif à la forme et en jouant sur le registre de l'émotion ». D'où la nouvelle signature du magazine « Le plaisir de s'informer » ? « Nous avons la capacité d'être aussi bons sur le news que sur le photoreportage », résume Alexis Brézet. Un peu comme Paris Match ? « Non, Match est plus people, estime le directeur de la rédaction. Nous entendons surtout être plus chauds sur l'actu. » De fait, l'actualité se veut plus pugnace, avec davantage d'indiscrets et de billets d'humeur, signés par des chroniqueurs comme Éric Zemmour ou Anne Fulda. Les pages de reportage adoptent quant à elles un parti pris très visuel, grâce à une maquette épurée signée Joseph Maggiori, avec dans le numéro du 21 mars un sujet sur les pêcheurs de la mer d'Aral qui se déplacent à... dos de chameau.

Avec cette nouvelle formule, Le Figaro magazine, dont la diffusion France payée 2007 est stable, à 447 624exemplaires (+ 0,8 % par rapport à 2006), n'affiche pas d'objectifs quantitatifs. Son lectorat, est, malgré l'idée reçue, mixte (52 % de lectrices), avec un âge moyen plus élevé que celui des news magazines, mais constant - « signe d'un renouvellement des lecteurs », souligne Guillemette Payen - et plutôt provincial (à 65 %). Des lecteurs qui « n'attendent pas du Figaro magazine qu'il soit monolithique », remarque Alexis Brézet. La preuve ? « Regardez notre couverture du 15 mars, avec Nicolas Sarkozy et l'accroche "Ce qu'il doit changer". Elle n'est pas plus amène avec le président de la République que celle du Point, titrée "Sarkozy : ce qu'il mijote". Nos lecteurs attendent du débat. »

Car bien que Le Fig mag soit vendu avec Le Figaro, Madame Figaro et TV magazine, la une peut avoir un effet sur la diffusion. Certaines, comme celle du 25 janvier titrée « Le bonheur d'être français » ou, également en janvier, « Le choc Delanoë-Royal » ont très bien marché, avec des ventes en kiosques pouvant aller jusqu'à 10 % de plus que la moyenne. Sans oublier un autre best-seller : le numéro de décembre 2007, avec « Le roman de Carla » en couverture. Quand on parle d'émotion...

Envoyer par mail un article

Le Fig mag veille au respect de la tradition

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.