Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

À L'Obs, Perdriel passe la main

27/03/2008 - par D.L.G.

Trop de travail pour un seul homme. » À quatre-vingt-deux ans, Claude Perdriel, propriétaire et cofondateur du Nouvel Observateur aux côtés de Jean Daniel en 1964, a décidé de « prendre du champ », comme il l'a déclaré dans Le Monde du 26 mars. C'est Denis Olivennes, actuel PDG de la Fnac, qu'il a choisi pour sa succession, le nommant directeur général délégué du groupe ainsi que directeur de publication. Les fondateurs viennent d'ailleurs de réorganiser le groupe en structure à directoire et conseil de surveillance. Claude Perdriel présidera ce dernier, alors que Denis Olivennes, qui ne sera pas actionnaire du journal, prendra en mai la tête du directoire. À la Fnac, il sera remplacé par Christophe Cuvillier, PDG de Conforama.

Seul dauphin possible

L'homme de presse, également industriel et créateur en 1977 de feu Le Matin de Paris, explique ainsi sa décision : « Aujourd'hui, être à la tête d'un journal, ce n'est plus seulement gérer un contenu écrit, c'est présider aux destinées d'un site Internet de plus en plus important et diriger un contenu multimédia qui permettra d'équilibrer les comptes, alors que les recettes publicitaires de la presse vont continuer à diminuer. »

Denis Olivennes était « le seul » candidat envisagé par Claude Perdriel, qui avoue avoir « cherché pendant des années » et pensé un temps à Franz-Olivier Giesbert ou Jean-Marie Colombani. Option repoussée car l'ancien directeur du Monde « aurait été trop difficile à faire accepter à L'Obs ». Les deux groupes sont pourtant actionnaires l'un de l'autre, à hauteur de 6 % pour Le Monde et 1,75 % pour Le Nouvel Observateur... Claude Perdriel affirme sa confiance en son dauphin, qui sera, assure-t-il, « un homme libre ».

Envoyer par mail un article

À L'Obs, Perdriel passe la main

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.