Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Du traditionnel au numérique

03/04/2008 - par Entretien : Delphine Le Goff

Benjamin Badinter, vice-président délégué de la régie Métrobus, revient sur le gain des contrats RFF et SNCF.

Vous venez d'emporter la concession publicitaire des gares aux côtés de JCDecaux. Quel est votre projet pour ce nouveau terrain d'affichage ?

Benjamin Badinter. L'univers visuel des gares va fortement évoluer. Nous allons remplacer les panneaux 2 m2 par des écrans LCD dans 25 gares TGV en France. Dans le « lot » SNCF, 1 800 écrans seront installés, et 350 dans celui de Réseau ferré de France (RFF). Cette démarche répond à des préoccupations de développement durable : un panneau LCD consomme moins d'électricité, pas de papier, et ces écrans ont une durée de vie de cinq à huit ans. Nous menons un appel d'offres auprès des fabricants. Pour nous, c'est l'amorce d'un parcours qui doit mener de l'affichage traditionnel au numérique. Par ailleurs, nous souhaitons développer les opérations événementielles dans les gares. Le marché nous en demande de plus en plus, et les gares sont un très bon terrain pour les dispositifs spectaculaires.

Allez-vous appliquer ce dispositif au métro parisien, dont vous gérez l'exploitation publicitaire ?

B.B. Cela fait longtemps que nous y avons développé des opérations événementielles, qui permettent de faire vivre le métro. Dans les deux ans à venir, nous allons également développer la mise en place d'écrans LCD dans les couloirs et sur les quais du métro parisien. Et d'ici à septembre 2008, nous allons y lancer un vrai réseau interactif, avec des panneaux communicants. Nous voulons proposer une vraie solution média, pas un gadget.

Le contrat du métro parisien va être remis en jeu en 2011. On a du mal à imaginer Métrobus perdre ce contrat, qu'il gère depuis le départ...

B.B. Tout est imaginable, même si nous avons des liens historiques avec la RATP depuis 1949.

Envoyer par mail un article

Du traditionnel au numérique

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.