Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Géo transporte les jurés

17/04/2008 - par Delphine Le Goff

Le mensuel du groupe Prisma Presse a été sacré « magazine 2008 » au terme d'une année faste pour la presse d'actualité.

Ils ont été conquis. « Plus audacieux, plus journalistique, avec un travail de fond sur des points forts de l'actualité, une démarche brillante et une superbe illustration, qu'il s'agisse de la photo, de l'infographie ou des cartes. » N'en jetez plus ! Géo a été couronné magazine de l'année 2008 le 15 avril au Centre Pompidou, lors de la cérémonie organisée par le Syndicat de la presse magazine et d'information (SPMI) dans le cadre de la Semaine de la presse magazine. Le mensuel du groupe Prisma Presse l'a emporté sans grande difficulté en finale contre Courrier international (Groupe Le Monde) et Marie Claire maison (Groupe Marie Claire).

Les moyens de ses ambitions

« Il n'y a pas eu d'âpres discussions », constate Odile Nass, directrice générale associée de Rampazzo et associés, l'une des membres du jury présidé par Denis Olivennes. « Le prix s'est joué entre Géo et Courrier international, ajoute-t-elle, mais nous avons estimé que le premier avait opéré une mutation importante : il se rapproche désormais d'un news magazine mensuel. » Denis Jeambar, PDG des éditions du Seuil et ancien président du groupe Express-Expansion, à l'origine de la création du Prix des magazines de l'année, a également regardé d'un oeil neuf le mensuel, adapté d'un titre allemand de Gruner & Jahr (maison mère de Prisma Presse) et lancé en France en 1979. « Géo réalise un travail d'approfondissement que les news magazines ne fournissent plus vraiment, estime-t-il. Et il se donne les moyens de ses ambitions. »

De fait, c'est sans effet d'annonce que le mensuel a opéré sa mue. Aux commandes, le directeur éditorial et rédacteur en chef Jean-Luc Marty, arrivé chez Géo en 1994. « À l'origine, Géo, c'était le voyage tel qu'on le rêve, raconte-t-il. Puis, peu à peu, nous nous sommes mis à évoquer le monde tel qu'il est, à s'intéresser aux angles morts de l'actualité. » La démarche correspond à une « demande de sens » des lecteurs du titre. « Nous ne sommes pas uniquement dans le décryptage, explique-t-il. Nous nous penchons sur la part humaine de l'actualité. » Le titre affiche une diffusion France payée 2007 de 298 912 exemplaires, avec près de 200 000 abonnés (source OJD) et figure dans la liste des dix mensuels et bimestriels les plus lus, avec une audience de 5,1 millions de lecteurs (source AEPM).

Il s'est lancé, en octobre dernier, dans le webreportage. Késaco ? « La lecture print se prête plutôt à l'horizontalité, explique Jean-Luc Marty. Dans notre traitement Internet, nous sommes plutôt dans la verticalité de l'info, avec des séquences vidéo, des "making-of", une communauté de photographes, etc. » Le site geomagazine.fr, qui reçoit 350 000visiteurs uniques par mois, lancera sa version définitive début août.

Aucun news candidat au concours

On l'aura compris : avec Géo, c'est une certaine vision de l'actualité qui a été récompensée par les jurés. Car on peut s'étonner de l'absence au palmarès des news magazines, après une année, actualité présidentielle oblige, où ces derniers ont réveillé l'appétit des lecteurs. Tous ont battu des records de diffusion, alors que l'hebdomadaire de Jean-François Kahn, Marianne, a littéralement explosé avec des unes percutantes comme « Le Vrai Sarkozy », en avril dernier. Mais les news n'ont pas postulé au Prix, hormis Le Nouvel Observateur, dans la catégorie Internet. « Si Marianne avait été dans la sélection, cela m'aurait intéressé d'en parler », note Denis Jeambar.

Finalement, on retrouve l'actualité « sarkozyenne », si profitable à la presse magazine, dans trois Prix. Celui, nouvellement créé, du coup éditorial de l'année, attribué à Courrier international avec sa double une du 15 mars 2007 : « Tout le mal qu'ils pensent de Sarkozy/Ségolène ». Le Prix de la presse people a été décerné à Point de vue, qui s'est refait une santé en devenant, sous la houlette de sa rédactrice en chef Colombe Pringle, le journal des « rois de France », Nicolas et Carla. En enfin, le Prix de la couverture de l'année, attribué à Elle, avec son numéro du 22 octobre 2007, « Cécilia, le divorce ». « Ce dernier prix a été très discuté, raconte Valérie Boagno, directrice adjointe du quotidien suisse Le Temps. « La question était : doit-on récompenser une couverture donnant dans la "peopolisation" et la "Sarkomania" ? En même temps, la une était digne, élégante. Et très juste par rapport à l'année 2007 écoulée. »

Envoyer par mail un article

Géo transporte les jurés

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.