Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le numérique sur votre petit écran avant la fin 2011

24/04/2008 - par Bruno Fraioli

Le passage de l'analogique au numérique doit être enclenché cet été. Un test est prévu avant la fin de l'année. L'opération aura lieu par étapes jusqu'en novembre 2011.

Les jours de l'analogique sont comptés. Le 30 novembre 2011, le dernier émetteur analogique hertzien de télévision sera coupé. Tout le monde recevra la télévision de la même manière que l'on regarde la télévision numérique terrestre (TNT) « C'est demain ! », prévient le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). L'instance de régulation a recommandé aux pouvoirs publics de ne pas perdre de temps, sous peine de ne pas garantir l'échéance. « Il est nécessaire de faire de 2009 une année utile pour l'extinction de l'analogique », estime son président, Michel Boyon. Le CSA préconise le basculement dans le tout-numérique pour deux régions d'ici dix-huit mois. Dix autres suivraient l'année suivante, et les douze dernières en 2011, en suivant la carte des régions de France 3. « Ce calendrier est indispensable pour garantir l'arrêt total de l'analogique le 30 novembre 2011 », affirme Michel Boyon, qui espère que François Fillon suivra ses recommandations. Un arrêté de ce dernier est attendu avant la trêve estivale.

L'extinction des signaux analogiques et le basculement vers le numérique représentent un travail colossal. Cela concerne 4 000 émetteurs et 13 000 fréquences, dont certaines en zone frontalière où il convient de s'accorder avec nos voisins.

Des explications indispensables

Le CSA doit aussi viser « le plan cible », c'est-à-dire le plan de fréquences définitif, établi et optimisé pour un environnement tout numérique. Une étape intermédiaire permettra de faire cohabiter émissions en analogique et en numérique. Le tout devra être réalisé de manière transparente pour le téléspectateur. « Nous devons assurer une continuité de réception, indique Michel Boyon. Cette opération devra être simple, expliquée et réalisée au moindre coût pour lui. » Le CSA a prévu de communiquer auprès du grand public. « Quatre à cinq euros par foyer », soit un budget global ­d'environ 80 millions d'euros.

Les recommandations du CSA sont bien accueillies par les ­chaînes. TF1, France Télévisions, Canal + et M6 se sont même fendues d'un communiqué commun pour les soutenir. En effet, les opérateurs historiques craignent une multiplication des coûts de diffusion. Ils s'élèvent à près de 60 millions d'euros sur un an, pour TF1, pour les seuls émetteurs analogiques. Avec la TNT, la haute définition et la TMP (télévision mobile personnelle), la facture est doublée. Dur, dur, même pour la Une. « Nous attendons une association entre la montée de la TNT et la baisse de l'analogique, précise Gilles ­Maugars, directeur technique de TF1. Cela pourra nous aider au déploiement de la haute définition. »

Premiers tests dans l'Ouest ?

Selon nos informations, le ­premier test grandeur nature pourrait avoir lieu d'ici la fin 2008 dans une agglomération de 10 000 habitants. Une petite dizaine sont candidates, dont Quimperlé, Paimpol, Fougères, B­ernay, Coulommiers et Doullens. Le groupement d'intérêt public France Télé Numérique espère que ce site expérimental sera désigné par le CSA d'ici juillet. Dans le même temps, les deux premières régions à bénéficier de l'extinction de l'analogique devraient également être connues. Au petit jeu des pronostics, l'Alsace et l'une des trois régions du Grand Ouest ­(Bretagne, Normandie, Pays-de-Loire), tiennent la corde. Les élus devront convaincre et rassurer leurs administrés. Heureusement, les élections sont passées.

Envoyer par mail un article

Le numérique sur votre petit écran avant la fin 2011

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.