Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Marie Claire cherche encore son Look

22/05/2008 - par Amaury de Rochegonde

Le groupe de presse, qui dispose d'un trésor de guerre de 100 millions d'euros, hésite à importer l'hebdo britannique en France.

Ce ne sera pas pour cette année... mais pour 2009. Alors que Prisma Presse lance le 21 mai son mensuel Femmes et que le groupe Mondadori France s'apprête à adapter à la rentrée son hebdo féminin haut de gamme Grazia, le Groupe Marie Claire a choisi de ne pas se précipiter. S'il a toujours à l'étude l'importation de Look, l'hebdo coédité avec IPC en Grande-Bretagne qui mêle infos people et mode, aucune décision de lancement n'a encore été prise. « Nous privilégions les concepts de qualité, verrouillés », a indiqué le 15 mai Jean-Paul Lubot, directeur général adjoint du groupe, qui précise qu'aucun magazine ne sera lancé avant le début 2009.

Équilibrer le portefeuille

Néanmoins, tous les indicateurs semblent réunis pour inciter le groupe à passer à l'offensive. Citons d'abord sa santé financière, avec la réalisation en 2007 d'un chiffre d'affaires de 237 millions d'euros « en légère croissance » et le dégagement d'une marge opérationnelle « autour de 15 % », selon son directeur général Arnaud de Contades. Ensuite, Marie Claire a déjà réalisé plusieurs numéros zéro « réinventant » pour le marché français les valeurs de la marque Look. Un marché qui est d'ailleurs jugé peu encombré en matière d'hebdomadaires, par rapport à celui des mensuels, et qui permettrait au groupe de « mieux équilibrer son portefeuille de périodicités ». Reste à savoir si un éventuel lancement, qui requerrait un investissement de 20 à 25 millions d'euros, se ferait à un moment opportun sur le plan publicitaire alors que le second semestre n'est pas très visible.

Le groupe Marie Claire dispose par ailleurs d'un trésor de guerre, de l'ordre de 100 millions d'euros, pour réaliser une ou des acquisitions. Et il entend aussi développer son offre Internet en rachetant des sites féminins afin d'atteindre globalement 6 millions de visiteurs uniques, contre 1,2 million aujourd'hui. En 2009, il vise 7 % de son chiffre d'affaires français réalisé sur Internet, soit 10 millions d'euros, contre 1 à 2 millions actuellement.

Envoyer par mail un article

Marie Claire cherche encore son Look

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.