Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le gouvernement vient en aide à TF1 et M6

12/06/2008 - par Amaury de Rochegonde

Alors que France Télévisions attend de connaître comment sera assuré son financement, les grandes chaînes privées ont réussi à mobiliser le gouvernement sur leur sort.

Selon TNS Media Intelligence, les grandes chaînes historiques ont encore accusé en mai une baisse sévère de leurs recettes publicitaires : - 5 % en tarif équivalent brut et - 8,5 % en durée. « Le marché semble plus tendu que nous l'avions sans doute imaginé en début d'année », reconnaît Nicolas de Tavernost, président de M6, qui table malgré tout sur un premier semestre stable pour sa chaîne. Résultat d'une baisse mécanique des audiences, du fait de la montée de la TNT, ce désinvestissement sera toutefois compensé par des mesures de soutien au secteur privé. La ministre de la Communication Christine Albanel l'a confirmé aux Échos le 3 juin : la seconde coupure publicitaire dans les films et les fictions devrait être intégrée au projet de loi sur l'audiovisuel prévu pour cet automne. Bonus en recettes supplémentaires : 50 millions d'euros pour TF1 et 20 millions pour M6.

Relever le seuil anticoncentration

Par ailleurs, l'application de la directive Services des médias audiovisuels permettra d'assouplir leur cahier des charges : passage de 6 à 9 minutes de publicité par heure en moyenne et limite maximale de 12 minutes par heure d'horloge. Un dispositif qui sera en place en septembre 2009, quand il s'agira d'intégrer les annonceurs venus de France Télévisions, interdit de publicité après 20 h. Selon Aegis, l'assouplissement permettra aux chaînes privées de collecter 300 à 550 millions d'euros de chiffre d'affaires supplémentaire.

Enfin, le gouvernement n'a pas attendu pour introduire un amendement relevant le seuil anticoncentration à 8 % (au lieu de 2,5 %) l'audience d'une chaîne ne pouvant être détenue à plus de 49 % par un opérateur. Motif : desserrer l'étau comprimant le développement de TMC (53 % TF1) et W9 (100 % M6), dont les parts d'audience respectives en mai sont de 2,1 % et 1,8 %. Lot de consolation pour le service public : Nicolas Sarkozy a enfin accepté d'aligner la redevance, gelée depuis 2002, sur le coût de la vie.

Envoyer par mail un article

Le gouvernement vient en aide à TF1 et M6

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.